Fuites au BFEM : des épreuves volées, le Grand cadre tire sur Serigne Mbaye Thiam



Fuites au BFEM : des épreuves volées, le Grand cadre tire sur Serigne Mbaye Thiam
Le vol s’es produit au centre Kipp carriére de Bargny, les épreuves de Français, SVT, d’Histoire-géographie et de mathématiques emportées. Le Grand cadre des syndicats de l’Enseignement s’insurge. Mamadou Dianté, le coordonnateur liste les dégâts. « Ce qui s’est passé à Bargny, d’ailleurs, ce n’est pas la première fois, c’est que le bureau du Principal a été cambriolé et des épreuves ont été emportées. Ce matin quand le constat a été fait, nous avons informé les autorités du ministère de l’Education nationale qui n’ont pas trouvé autre chose que de nous demander de composer quand même avec les mêmes sujets et avec du retard ».

 
C’est-à-dire selon lui, « que les candidats dans ce centre-là, ont composé sur les mêmes sujets que tous les autres candidats du Sénégal et avec du retard alors qu’il y a des fuites ». Du côté du Grand cadre des enseignements, le cambriolage en tant que tel ne dérange pas. C’est plutôt, « l’attitude du ministère de l’Education Nationale qui est condamnable dans cette affaire d’autant que cela ne permet pas de mettre tous les élèves sur la même ligne de départ ». « Après avoir rendu compte à la tutelle qui a jugé la situation, les élèves ont commencé à composer à partir de midi alors que les autres avaient déjà terminé de traiter ces mêmes sujets là ». Pis, il n’y pas que les épreuves de Français, de SVT et de Mathématiques qui ont été emportées, l’épreuve d’Anglais aussi est concerné par le vol », regrette Mamadou Dianté qui dénonçant les fuites, ne manque pas d’indiquer que l’examen doit être repris dans ce centre-là ».

 
Ce, selon lui « pour que les élèves aillent avec les mêmes chances que leurs camarades ». Coutumière des faits, Bargny s’était aussi signalée l’année dernière pour un même cas de vol d’épreuves  au BFEM, là encore. Il s’agissait des épreuves de Français, Espagnol et Mathématiques. La police avait même dû intervenir.  Le coordonnateur du Grand cadre des enseignants d’expliquer la série de vols par le fait que le centre soit excentré, « c’est peut être ça qui l’expose au cambriolage », selon ce dernier, sur les ondes de la Rfm. 


Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter