Fusillade Mermoz - Sacré Cœur: le dossier feu Ndiaga Diouf réactivé - Quand Macky Sall défendait Barthélémy Dias



Fusillade Mermoz - Sacré Cœur: le dossier feu Ndiaga Diouf réactivé - Quand Macky Sall défendait Barthélémy Dias
C’est ce qu’on appelle un renversement de situation. Dans l’affaire feu Ndiaga Diouf du nom du nervi tué en avril 2011 dans la fusillade à la mairie Mermoz – Sacré Cœur, Barthélémy Dias est dans de beaux draps. Le maire socialiste sera face au juge, ce jeudi.

Dans ce sens, le Parquet de Dakar a envoyé plusieurs citations à comparaître au premier rang Barthélémy Dias pour coups mortels.

Après dix (10) tours d'horloge passés à la cave du tribunal régional de Dakar, Barthélemy Dias avait été présenté au juge d'instruction qui l'avait entendu et qui lui avait notifié trois (3) chefs d'accusation «homicide volontaire, détention d'arme sans autorisation administrative et coups et blessures volontaires», en décembre 2011. Placé sous mandat de dépôt, Barthélémy Dias avait passé  sa première nuit en prison.
 
Le responsable de la jeunesse socialiste avait bénéficié d’une liberté provisoire, après cinq (5) mois de détention.

Placé sous contrôle judiciaire, Barthélémy Dias était tranquillement rentré chez lui, le 22 mai 2012 après l’avènement du président de la République, Macky Sall.

Il faut rappeler qu’alors maire de Fatick, ce dernier s’était rendu chez les Dias et avait déclaré: «Nous apportons notre soutien à Barthélémy Dias qui s’est défendu. S’il ne s’était pas défendu, ce serait autre chose. Alors nous mettons en garde solennellement le gouvernement du président de la République (Me Abdoulaye Wade)».
 
Cinq (5) après le dossier est réactivé. Dans le camp de l’APR (Alliance Pour la République, parti présidentiel): «Il faut que Barthélémy Dias, le présumé meurtrier de Ndiaga Diouf soit jugé dans les plus brefs délais», soutient Seydina Fall dit «Boughazély».

Le député – apériste sert avoir été personnellement saisi par le père et l’oncle de feu Ndiaga Diouf qui ont, à juste raison, hâte de connaitre le véritable assassin de leur fils » qui selon ces propres termes «n’est pas un vulgaire rat du port» mais «un humain qui a des parents et des amis».

Une nouvelle tournure du dossier qui intervient au moment où Barthélémy Dias a franchi le rubicon et déclaré la guerre au régime de Macky Sall. La pétition de la Jeunesse pour la Démocratie et le Socialisme (JDS) pour le départ des ministres socialistes du gouvernement et du PS (Parti Socialiste) de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY), signée, le membre de la coalition «Taxawu Dakar» de Khalifa Sall a  démissionné du bureau de l’Assemblée nationale avant de participer à la marche ce 14 octobre 2016 du Front pour la Défense du Sénégal (FDS) / Mankoo Watù Senegaal (MWS).
Barthélémy paie-t-il ses accointances avec le maire de Dakar, Khalifa Sall ? 


Lundi 17 Octobre 2016 - 13:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter