G8: pour l’hôte du sommet, David Cameron, le succès de Lough Erne reste mitigé

Les dirigeants des grandes puissances du G8 ont affiché en Irlande du Nord un front uni pour « combattre le fléau de l'évasion fiscale » mais sont restés divisés sur la Syrie. Pour l’hôte de ce sommet, le Premier ministre britannique David Cameron, le succès de Lough Erne reste donc mitigé.



G8: pour l’hôte du sommet, David Cameron, le succès de Lough Erne reste mitigé

David Cameron a eu beau se vanter d’avoir obtenu la signature de chacun de ses hôtes sur la déclaration finale du G8 après deux jours de discussions difficiles, la portée de ce sommet apparaît limitée. Concernant la Syrie les dirigeants n'ont accouché que d'un message a minimaqui appelle à l'organisation « dès que possible » d'une conférence de paix, mais laisse en suspens toutes les questions-clés pour le règlement du conflit.


Et celui qui est reparti le plus satisfait est vraisemblablement Vladimir Poutine, car le président russe, qui soutient fermement le régime de Damas, n’aura fait pratiquement aucune concession. La seule véritable avancée dont peut s’enorgueillir le Premier ministre britannique concerne le volet économique du sommet de Lough Erne : David Cameron, qui avait fait de la lutte contre l’évasion fiscale sa priorité, a réussi à l’imposer à la table des négociations.


Néanmoins, si le G8 s’est mis d’accord sur la nécessité d’une plus grande transparence concernant les sociétés-écrans et sur le renforcement des échanges d'informations entre les services fiscaux des différents pays, peu de mesures concrètes ont en réalité été annoncées.


En revanche, il y a une prouesse qui met tous les commentateurs d’accord : celle d’avoir convaincu tous les dirigeants du G8 d’apparaître sans cravate. David Cameron s’était apparemment promis d’assouplir le code vestimentaire de rigueur lors de cette réunion et tout le monde a joué le jeu pour le meilleur ou pour le pire…


Rfi.fr

Mercredi 19 Juin 2013 - 12:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter