GENERAL MAMADOU NIANG, ANCIEN MINISTRE DE L’INTERIEUR: « L’Etat doit renforcer les moyens des forces de sécurité »



GENERAL MAMADOU NIANG, ANCIEN MINISTRE DE L’INTERIEUR:  « L’Etat doit renforcer les moyens des forces de sécurité »

     L’ancien ministre de l’Intérieur, le général Mamadou Niang s’est désolé du manque des moyens des forces de sécurité, la police et la gendarmerie notamment pour assurer la sécurité intérieure du pays. «  Il faut doter les forces de sécurité des moyens. Nous avons des éléments extrêmement professionnels, mais ils leur faut des moyens pour s’acquitter correctement de leur mission », a déclaré le Général Niang qui était l’invité de l’Emission, Point de vue de nos confrères de la Rts.  
    Le général Niang prône un renforcement en moyens humains, notamment dans le domaine du renseignement. Pour lui, un problème d’effectifs est souvent à l’origine des bavures. « C’est psychologique. L’élément peut dire, nous ne sommes pas nombreux et nous devons faire face à une immense foule. Cela conduit souvent à des incidents déplorables », s’est désolé l’ancien ministre de l’Intérieur qui ajoute que les fautes individuelles ne peuvent pas ternir le professionnalisme de l’ensemble de forces de sécurité.  
    Le général a rejeté les propos selon lesquels il y aurait des divergences entre policiers et gendarmes dans la gestion de la sécurité intérieure. « Il ne peut pas y avoir de divergences entre les deux. Tous les deux veillent à la sécurité des populations. Ils ont toujours bien collaboré », a dit le Général qui insiste sur la nécessité pour les autorités de doter ces deux corps de moyens suffisants.
    Le général Niang a salué le professionnalisme de l’Armée sénégalaise. « Il faut rendre un hommage à ceux qui ont crée cette arme pour en faire une armée républicaine respectueuse de la République qui accepte d’être sous les ordres de l’autorité politique », a souligné le Général qui recommande aux Sénégalais de ne pas dormir sur leurs lauriers. « Pendant l’indépendance, nous étions premiers partout. En basket, en handball et dans les autres disciplines, nous étions premiers. Les autres ont progressé jusqu’à nous devancer. Nous ne devons pas dormir sur nos lauriers », a dit le Général Niang.


Lundi 3 Juin 2013 - 15:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter