Gabon: décès de l'acteur et réalisateur Philippe Mory

Il était le père du cinéma gabonais. Philippe Mory, réalisateur et l’un des plus grands acteurs du cinéma au Gabon s’est suicidé mardi soir dans sa résidence de Libreville où il a passé ses dernières années. Portrait.



La triste nouvelle s'est rapidement répandue dans les réseaux sociaux. Le père du cinéma gabonais s'est donné la mort à son domicile. Ses voisins ont entendu une détonation d'arme à feu et ont découvert Philippe Mory, le « pape » du cinéma gabonais, sans vie.

A 81 ans, il n'a pas survécu à cette dernière mise en scène de sa vie passée sous les projecteurs et objectifs de caméra.

Philippe Mory démarre sa carrière cinématographique en 1954 en France. C'est le premier africain à jouer un rôle majeur dans un film français. Sa carrière au Gabon commence en 1962 dans le film La cage sélectionné au festival de Cannes en 1963.

Sa vie bascule en 1964 lorsqu'il participe au coup d'Etat contre Léon Mba, le père de l'indépendance du Gabon. Il restera trois ans en prison.

A sa sortie, Philippe Mory tourne le dos à la politique mais pas au cinéma. En 1971, il réalise son premier film Les tam-tams se sont tus. Quatre ans plus tard il créé le Centre national du cinéma et devient le père du cinéma gabonais. Il a tourné dans une vingtaine de films.

Adepte du cigare, « tonton Fifi » est mort comme un acteur dans une fiction.

Source: Rfi.fr



Mercredi 8 Juin 2016 - 07:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter