Gabon: des questions après l’incendie d’un marché de la capitale du Haut-Ogooué

Au Gabon, le marché de Potos à Franceville au sud-est du pays est parti en fumée dans la nuit de vendredi à samedi. Le feu qui s'est déclaré vers 2h du matin a consumé près de la moitié de sa surface. Une enquête a été ouverte, mais l'incendie suscite des interrogations.



Les flammes ont été particulièrement impressionnantes. Tout Franceville a observé impuissant ce feu qui a ravagé le plus grand marché de la capitale de la province du Haut-Ogooué. Les témoins affirment que le feu est parti de la zone des dépôts. Il s'est rapidement propagé vers les magasins pour ravager ensuite les étals des petits détaillants.
 
Les sapeurs-pompiers arrivés une heure et demie après ont eu tout le mal du monde à circonscrire les flammes. Le marché construit de façon anarchique avec des tôles et du bois s'est consumé comme une boite d'allumettes. Plusieurs jeunes ont profité du chaos pour voler des marchandises.
 
Les causes exactes de ce sinistre ne sont pas encore connues. En cette période de crise post-électorale, de nombreux Francevillois parlent d'un incendie volontaire pour punir cette province qui a favorisé la réélection d'Ali Bongo.
 
Un haut cadre de la localité privilégie un incendie accidentel. « C'est le troisième incendie du genre », explique ce dirigeant qui reconnaît aussi que plusieurs jeunes ont été interpellés, mais tous ont été libérés faute de preuves. Une enquête a été ouverte.


Source: Rfi.fr


Samedi 1 Octobre 2016 - 23:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter