Gabon: journée de grève générale dans l’administration publique

Au Gabon, l'administration publique pourrait être fortement perturbée, ce lundi 9 février. Tous les syndicats de la fonction publique ont décidé samedi dernier d'entrer en grève générale illimitée. Le 24 janvier dernier, ils avaient déposé un préavis de grève de huit 8 jours. Ce délai expiré, le gouvernement est resté silencieux d'où le déclenchement de la grève aujourd'hui.



Le centre hospitalier de Libreville au Gabon devrait être paralysé aujourd'hui, comme l'ensemble de l'administration du pays. AFP PHOTO / STR
Le centre hospitalier de Libreville au Gabon devrait être paralysé aujourd'hui, comme l'ensemble de l'administration du pays. AFP PHOTO / STR

« Toutes les universités, les grandes écoles, les hôpitaux, les écoles primaires publiques et toutes les administrations seront en grève », assure Jean Rémy Yama, président du collectif Dynamique unitaire. C'est à l'unanimité que tous les syndicats ont décidé d'entrer en grève ce lundi.

Les syndicalistes précisent que le gouvernement est seul responsable de cette paralysie pour n'avoir pas ouvert de négociations. Un service minimum est tout de même prévu dans les administrations vitales. Les revendications des fonctionnaires sont importantes dans un contexte de chute des cours du baril de pétrole.

« Nous attendons une augmentation du SMIG, qu’il passe de 80 000 francs aujourd’hui à 300 000 francs et un nouveau mode de calcul de la pension de retraite qui aujourd’hui est un traumatisme pour les retraités gabonais, revendique Jean Rémy Yama. Et également, la mise en place de l’indemnité de service rendu qui est payée aux contractuels mais pas aux agents de la fonction publique. » Selon une source proche de la primature, le Premier ministre Daniel Ona Ondo, recevra tous les syndicalistes ce lundi à la mi-journée.


Rfi.fr

Lundi 9 Février 2015 - 12:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter