Gabon: la famille d'un manifestant tué dans un meeting demande justice

Au Gabon, la famille de l’unique victime officielle du meeting de l’opposition du 20 décembre dernier a rompu le silence. Dans une déclaration lue dimanche en présence de quelques figures connues de l’opposition, la famille a ouvertement accusé l’Etat gabonais d’avoir assassiné Bruno Mboulou Beka.



La manifestation de l'opposition gabonaise lors de laquelle au moins une personne a trouvé la mort, le 20 décembre 2014.
La manifestation de l'opposition gabonaise lors de laquelle au moins une personne a trouvé la mort, le 20 décembre 2014.
La famille Mboulou Beka déclare premièrement qu'elle accuse formellement l'Etat gabonais d'être l'auteur de l'assassinat de Bruno Mboulou Beka.
Christophe Ovono AllogoMembre de la famille29/12/2014 - par Yves-Laurent GomaÉcouter

 

La polémique reste ouverte sur le bilan de cette manifestation. L’Etat a reconnu un mort, l’opposition affirme qu’il y en a six. L’opposition exige une enquête internationale. Le gouvernement s’est déclaré ouvert à cette enquête.


Rfi.fr

Lundi 29 Décembre 2014 - 11:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter