Gambie: Yaya Jammeh «bombarde» les Nations Unies

Yaya Jammeh ne compte pas laisser passer ce qu’il considère comme un affront de la part des Nations-Unies. Son secrétaire général, Ban-Ki Moon, qui lui avait demandé d’ouvrir une enquête sur les décès et arrestations découlant des manifestations de l’opposition et des jeunes aspirant à plus de liberté, a suscité l’ire du dirigeant gambien.



Gambie: Yaya Jammeh «bombarde» les Nations Unies
Yaya Jammeh ne tolère pas que la communauté internationale lui demande des comptes sur les exactions commises lors des arrestations d’opposants gambiens. Ces arrestations qui ont conduit à la mort de trois (3) membres de l’opposition ne doivent pas être un motif pour les Nations Unies de «s’immiscer» dans les affaires gambiennes.

De retour de la Turquie où il s’était rendu pour les besoins du sommet de l’Organisation de la conférence islamique, Yaya Jammeh a adressé une missive, via le journal gouvernemental, The Daily Observer, pour asséner «ses vérités » à la Communauté internationale.

Selon lui les manifestations  ne constituent qu’une  «agitation (qui) est entretenue par des forces subversives», nous informe l'As. Poursuivant ses vociférations, le dirigeant gambien demande à ses compatriotes «de ne pas se tromper sur les agissements de ces forces qui ont toujours été les ennemies de l'Afrique. Des gens qui se proclament démocrates alors qu'ils n'ont pas donné à la Gambie en deux décennies plus de 500€», peste-t-il.

Ousmane Demba Kane

Mardi 19 Avril 2016 - 10:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter