Gambie : les enseignants invitent à la désobéissance civile

Les Gambiens ne comptent pas faciliter la tâche à Yaya Jammeh qui veut ravir la victoire à Adama Barrow. En effet, battu lors de l’élection présidentielle du 1ier décembre dernier, Yaya Jammeh, après avoir félicité son tombeur, est revenu sur ses déclarations en rejetant totalement les résultats. Ce que ne veulent laisser passer les enseignants qui envisagent de boycotter les prochains examens si Yaya Jammeh reste au pouvoir.



Gambie : les enseignants invitent à la désobéissance civile
Grève, rétention des notes et boycott des prochains examens. Ce sont les actions que comptent déployer les enseignants regroupés au sein du Syndicat des enseignants de l’université gambienne. Ces derniers déroulent ainsi cette stratégie pour dire non au président gambien qui a été battu lors de l’élection par Adama Barrow, mais qui ne veut pas rendre le pouvoir.

«En période de crise, se taire c’est être complice des fossoyeurs des valeurs ». C’est par ces mots de Dante que débute le communiqué de ces enseignants qui ne comptent pas laisser Yaya Jammeh orchestrer un forcing pour ne pas quitter le pouvoir. Ce, même après avoir été battu.
Ses enseignants exigent ainsi le retour à la légalité constitutionnelle en rendant le pouvoir à son tombeur choisi par le peuple.

Mais, les camarades d’Ismaïla Cisseh ne comptent pas en rester-là, puisqu’ils invitent leurs autres collègues à la désobéissance civile. 

Ousmane Demba Kane

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter