Gamou 2015 - Lutte contre le terrorisme: Abdoulaye Daouda Diallo magnifie l’engagement de Tivaouane

Le ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo a salué l’engagement des autorités religieuses de Tivaouane quant à leur ferme volonté de participer à la lutte contre l’extrémisme religieux. Abdoulaye Daouda Diallo a fait cette déclaration lors de la cérémonie officielle du Gamou de Tivaouane, en présence de Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine.



Gamou 2015 - Lutte contre le terrorisme: Abdoulaye Daouda Diallo magnifie l’engagement de Tivaouane
Le ministre a surtout salué la « la réponse doctrinale » contre le radicalisme religieux qui dit-il, « dessert l’islam dans ses valeurs intrinsèques, fécondes et humanistes ». «Votre posture qui ne souffre d’aucune ambigüité est une puissante contribution au réarmement moral de notre jeunesse habitée par une angoisse existentielle et soumise aux dures aléas d’une mondialisation débridée en lui balisant le chemin envers un monde meilleur, empreint de fraternité , de paix et de justice », a lancé  Abdoulaye Daouda Diallo à l’endroit du porte-parole de la famille Tidiane, Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine.


Le ministre s’est félicité aussi du thème du symposium de ce mawlid qui s’intitule ainsi « Faces aux radicalismes : Quelles réponses de l’école de Tivaouane ». « Le choix du thème n’a été point fortuit et constitue une exhortation solennelle à un retour aux leçons et enseignement du maître El Hadj Malick Sy  afin de se prémunir contre les déviations et les tentatives de manipulations des consciences », a soutenu le ministre devant un parterre d’invités accueillis dans l’une des nouvelles salle de conférence du Complexe Seydi El Hadj Malick Sy.

Revenant sur le sens du Maliwd, le ministre s’est désolé qu’il se tienne  « dans un contexte où la géopolitique mondiale est fortement marquée par des actes de terroristes perpétrés très souvent hélas au nom de l’Islam par des mercenaires de la foi». "Ces actes barbares", a-t-il poursuivi, "qui nous offrent quotidiennement le spectacle insoutenable de corps mutilés déchiquetés sont l’œuvre de manipulateurs diaboliques n’ayant aucun respect pour la vie humaine et qui frappent sans distinction de pays, d’ethnie, d’âge et de conviction religieuse ».

C’est pourquoi Abdoulaye Daouda Diallo a relevé à l’endroit du marabout que « les rencontres religieuses comme celle du Mawlid sont heureusement une belle et opportune occasion pour rappeler aux nombreux fidèles et au-delà à toute la Oumah, les valeurs originelles de paix et de tolérance de l’islam auxquelles se sont toujours adossés nos hommes de Dieu »
 

Khadim FALL

Jeudi 24 Décembre 2015 - 10:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter