Gaston Sindimwo,vice-président burundais, dément toutes les allégations de l'Onu



Le gouvernement burundais dément les accusations de l'Onu. Un rapport de l'instance onusienne accuse le régime de Pierre Nkurunziza de violer les droits de l'homme.

Selon le vice-président du Burundi, l'ONU ne peut pas démontrer ces accusations. Elle n'a aucune preuve de ce qu'elle avance d'après Gaston Sindimwo.... Il s'entretient avec Yoro Mangara.


Source: Rfi.fr


BBC Afrique

Mercredi 21 Septembre 2016 - 07:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter