Gerard Piqué enflamme à nouveau l’Espagne !

Adepte des pics adressés au Real Madrid, Piqué a récidivé, jusqu’à organiser une passe d’armes avec le Madrilène Alvaro Arbeloa. De quoi enflammer l’Espagne, et mettre le sélectionneur Del Bosque dans l’embarras…



Les tensions Real/Barça rythment toujours une saison de Liga. Mais lorsque les joueurs se chargent de les entretenir, il y a de quoi fragiliser l’union au sein du vestiaire de la sélection nationale, forcément peuplée de nombreux éléments des deux clubs rivaux. Depuis quelques années maintenant, Gerard Piqué s’en est semble-t-il fait une spécialité. Ainsi, il s’est à nouveau moqué du club merengue pour l’affaire Cheryshev via son compte Twitter.

Une pique qui n’est pas resté sans conséquence, puisque Alvaro Arbeloa, défenseur du Real et coéquipier de Piqué en sélection, lui a répondu : « Piqué semble obsédé par le Real Madrid. Un de ces jours on va le voir débarquer au Club de la Comédie (émission humoristique espagnole, ndlr). Les dix dernières années du Barça ne suffisent pas pour égaler l’histoire du Real ». Ce sur quoi le central du Barça a rebondi. « Je ne répondrai pas pour ne pas me mettre à sa hauteur. Arbeloa a dit que je suis son ami mais ce n’est pas ami, c’est une cône… euh connaissance ». Le terme « cône » étant souvent employé pour moquer le Madrilène sur les réseaux sociaux, inutile de dire que Piqué a encore versé de l’huile sur le feu.

Sans doute de quoi agacer davantage un Sergio Ramos que l’on disait déjà désireux d’organiser une mise au point musclée lors du prochain rassemblement de l’équipe nationale. Et inquiéter Vicente Del Bosque. À l’issue du tirage au sort de l’Euro ce samedi, le sélectionneur a également dit avoir programmé une discussion avec les joueurs. « Ce n’est pas l’idéal que les joueurs se lancent des piques. En équipe nationale, quand il y a eu des problèmes, on a toujours trouvé des solutions. C’est une histoire de clubs, le sélectionneur n’a rien à dire. Quand nous sommes en sélection, on prend les mesures nécessaires. J’image que je devrai leur parler », a-t-il assuré. Il vaudrait mieux pour l’unité de la Roja, comme il vaudrait mieux que ce genre d’incidents ne se répète pas en vue de l’Euro. Mais avec Piqué, la récidive plane toujours…

Source : Footmercato



Dimanche 13 Décembre 2015 - 10:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter