Gestion Daylimotion / Yahoo : Fleur Pellerin pas d'accord avec Montebourg

La non vente retentissante du français Dailymotion à l’américain Yahoo !, stoppée nette par Arnaud Montebourg, continue de faire des vagues dans les rangs du gouvernement. Ainsi, la ministre de l'Economie numérique, Fleur Pellerin estime que la société française, n'a pas vocation à rester "franco-français". Ambiance…



Gestion Daylimotion / Yahoo : Fleur Pellerin pas d'accord avec Montebourg
Voici les arguments avancés par Fleur Pellerin dans Le Journal du Dimanche, et suite à ce micmac gouvernemental :
« Dailymotion ne doit pas rester un groupe franco-français, ce serait une impasse économique et industrielle. Mais l'entreprise, sa technologie, ses ingénieurs et ses emplois doivent rester ancrés en France ».
Une polémique est en effet née au sein du gouvernement, suite à l'intérêt plus que grandissant porté par le géant de l'internet Yahoo ! pour la société de vidéos Dailymotion. Yahoo souhaitait racheter à France Télécom (Orange) 75% du capital de sa filiale Dailymotion mais l'Etat, qui détient encore 27% du capital de l'opérateur historique, ne voulait pas aller plus loin que 50%.
Ainsi, c’est toute la classe politique qui s’est emparée du sujet, après que le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg s'est officiellement opposé à ce projet. Et tout le monde ne l’entend pas de cette oreille.
Pour Fleur Pellerin, « l'Etat était légitime à faire connaître sa position dans ce dossier parce qu'il est l'actionnaire de référence d'Orange », et selon elle, les concessions que Arnaud Montebourg cherchait à obtenir de l'Américain « aurait dû rester dans le secret des négociations commerciales ».
Même si la ministre reconnaît que « les pépites (françaises) ont du mal à grossir, il faut les aider ». Elle n’est pas non plus contre l'arrivée d'investisseurs étrangers aux côtés d'Orange, d'autant que le marché américain est « incontournable quand on veut devenir un acteur de référence international ».
Elle a également a précisé que « l'économie numérique n'est pas un village gaulois ! Après, lorsqu'un deal ne nous convient pas et que nous sommes actionnaires, nous le disons ».
Quant aux divergences de communication entre Arnaud Montebourg et le ministre de l'économie Pierre Moscovici, elle a indiqué que « 99% du temps cela fonctionne bien », mais parfois « la communication n'est pas exactement alignée comme il aurait fallu qu'elle le soit ».
 

LeMondeNumérique.com

Lundi 6 Mai 2013 - 12:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter