Gestion des déchets solides de Dakar: Abdoulaye Diouf Sarr liste les maux et engage la réflexion



Le ministre des Collectivités locales a évoqué, en point de presse ce matin, le sujet des déchets solides dans la capitale, Dakar. «Le gouvernement donne une grande  importance pour les cadres de vie et à la propreté en milieu urbain comme en milieu rurale. La propreté est un élément fondamental pour l’attractivité de nos territoires et pour l’émergence du Sénégal», a d’emblée déclaré Abdoulaye Diouf Sarr qui n’a pas manqué d’annoncer un «programme national des déchets solides» à hauteur de 17,5 milliards. Ce, «pour une gestion efficace et durable des déchets». Par ailleurs, «l’Etat verse chaque année 10 milliards de F CFA environ à la structure qui exécute la gestion des déchets solides à Dakar », a soutenu le ministre.

 
Dans ce sens, Abdoulaye Diouf Sarr de préciser que: «La région de Dakar est plongée depuis des semaines dans une situation d’insalubrité indescriptible. En effet, des tas d’ordures sont visibles partout dans le territoire national». Et selon lui, «(cette) situation d’insalubrité résulte des disfonctionnements du dispositif de collecte, de retard dans le paiement des concessionnaires mais aussi des conflits répétés entre ses derniers et la structure qui gère la gestion des déchets solides. En conséquence, toutes les parties prenantes, de même que la population, manifestent leur grande insatisfaction».
 

«C’est  pourquoi, par lettre du 15 octobre 2015, j’ai saisi le président de l’entente Cadak car pour l’inviter à prendre des dispositions approprié pour le nettoiement correcte de la région de Dakar. Par ailleurs, les collectivités locales du département de Rufisque ont décidé de  quitter cette structure et de la dissoudre pour mettre en place une nouvelle structure intercommunale. Les responsables syndicaux ont déploré eux aussi l’insalubrité qui sévit à Dakar et appellent à prendre dans l’urgence des mesures tendant à  améliorer le cadre de vie des populations. Enfin, les travailleurs ont évoqué leur difficiles conditions de travail, liées, disent-ils à la situation qui prévaut au niveau de leur structure», a souligné la tutelle. 

 
Le ministère  des collectivités locales d’annoncer qu’il a déjà rencontré les membres du comité des maires dans la région de Dakar qui ont évoqué les nombreuse difficultés dans l’organisation; ce qui, de leurs points de vue, nécessite que l’état intervienne «en vue d’assurer un service de nettoiement de qualité, apte à garantir un cadre de vie adéquat à la population». Mieux, une réflexion sera engagée avec les acteurs pour la mise en place d’un système cohérent des déchets techniques», a souligné Abdoulaye Diouf  Sarr. 

 

Dior Niang

Lundi 26 Octobre 2015 - 11:01




1.Posté par Mor Sall le 26/10/2015 13:39
Excellente décision.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter