Gestion des restaurants: l’ARMP censure le COUD

Le Centre des Oeuvres Universitaires de Dakar (Coud) a inclus une clause discriminatoire dans le dossier d’appel d’offres pour la gestion des restaurants universitaires. Mais l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (Armp) lui a fait barrage.



L’ARMP a dénoncé la procédure de passation du marché relatif à l’appel d’offres lancé par le COUD, ayant pour objet un marché de clientèle pour l’exploitation et la gestion des restaurants Central, Asd, Esp Dakar, Ensetp, Bloc ISFar-Ensa-Cmrt, Ufr Santé Hôtel du Rail, Restaurant Ziguinchor et Ept de Thiés. Ce, à la suite d’un recours introduite par Triple A Sarl. Après avoir déclaré le recours recevable, l’ARMP a suspendu le marché  avant d’entamer l’instruction du dossier.

Selon le journal «Libération », Malgré la ligne de défense du COUD qui a juré que c’est la Direction Central des Marchés Publics  (DCMP) qui lui demandé d’introduire cette clause scandaleuse. L’ARMP a donné raison  à Triple A Sarl sur toute la ligne en constant que le critère tiré de la justification de réalisation de deux marchés de nature et de complexité similaire durant les cinq dernières années, est une barrière à l’entrée du marché de la restauration des universités publiques.


L’ARMP a ordonné la suppression de ladite clause non sans sommer le COUD de proroger les délais d’ouverture des plis au prorata temporis.


Samedi 6 Décembre 2014 - 10:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter