Gestion du COUD : la bamboula de Cheikh Oumar Anne, 89 millions de Fcfa pour accueillir Macky Sall

Le rapport rendu public, hier mardi, par l’Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), a mis à nu toute l’opacité dans la gestion des deniers publics. Et dans ce rapport c’est le Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), qui se taille la part du lion avec la somme de 89 millions de cfa débloquée pour la cérémonie de réception du président Macky Sall à l’université de Dakar.



Gestion du COUD : la bamboula de Cheikh Oumar Anne, 89 millions de Fcfa pour accueillir Macky Sall
 
Le rapport de l’Ofnac révèle l’existence de faits de détournements de deniers publics établis qui impliquent le Directeur général du Coud, Cheikh Oumar Anne et certains de ses collaborateurs dont le Régisseur et le Comptable. Le rapport dissèque ainsi les quatre-vingt-neuf (89) millions qui se répartissent comme suit : 8 millions destinés aux étudiants, 15 millions de cfa pour l’habillement d’accueil des étudiants ;  32 millions de CFA pour l’habillement des femmes et des hôtesses du Coud ; 34 millions de cfa pour la confection de Tee-shirts, body pour les étudiants et personnel du Coud.

Ainsi, au total, c’est la somme de 89 millions de nos francs qui a été dégagée à titre de subvention pour la cérémonie de visite du président de la république. Et, selon les vérificateurs, la décision d’octroi de ces subventions est prise le 13 aout 2015, alors que la venue de Macky Sall était prévue le 31 juillet 2015, les enquêteurs de l’Ofnac relève ainsi, une postériorité de la décision par rapport à l’événement que les dépenses sont censées couvrir.

Autre malversations soulevées par les vérificateurs de l’Ofnac, c’est le fait que ces dépenses qui devaient être autorisées par le Conseil d’administration, ce qui n’a pas été le cas. L’Ofnac a eu à relever que les subventions accordées au régisseur, pour le règlement des dépenses relatives à la cérémonie constitue aux yeux des vérificateurs, une irrégularité flagrante. En effet, à en croire l’Ofnac, ces dépenses auprès des fournisseurs ou prestataires, de même que les engagements doivent être faits conformément aux règles régissant l’utilisation des ressources publiques, ce qui n’a pas été le cas.

Autres manquements soulignés par l’Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption concernant toujours la gestion de Cheikh Oumar Anne, c’est le retrait des sommes liquides auprès de l’agent comptable, une pratique contraire à l’orthodoxie.

Plus grave encore, c’est le fait que l’effectivité de toutes ces dépenses n’ont faits l’objet d’aucune traçabilité : pas de procès-verbaux de réception, pas de matières reçues dans le service. Pis les habits déclarés avoir été achetés à savoir les Cent (100) costumes, cent (100) cravates, cent (100) paires de souliers, les habits d’hôtesse pour les femmes…etc, sont restés introuvables lors de la visualisation du film de la cérémonie.

Toutefois, les vérificateurs attestent que, la subvention de 8 (huit), accordée aux étudiants a été établie. En effet, sur les huit (8) millions de Fcfa déclarés, l’état des paiements indique que seul sept (7) millions ont été bel et bien payés à des étudiants représentant leur structure. Et, concernant le reliquat, c’est à  dire la somme de 1 million est resté non justifié.

Les vérificateurs ont aussi noté des irrégularités concernant les paiements de 82 millions de Fcfa, des sorties de fonds exécutées sans aucunes pièces justificatives requises. Une opération financière qui,  de l’avis des  enquêteurs de l’Ofnac, nécessitait la réception de procès-verbaux avant tout paiement pour ce qui concerne les matières à acquérir compte tenu des montants engagés. Ce qui n’a pas été fait.

Dans ce rapport l’Ofnac révèle des cas d’irrégularités graves et une opacité totale qui a entouré les dépenses réalisées par le moyen de subventions, de l’absence de preuve de l’effectivité  des dépenses concernées, mais aussi de l’incapacité du Coud à produire les pièces justificatives requises et de la postériorité des opérations de dépenses liées à la visite de Macky Sall, et  au regard de tous ces manquements, les vérificateurs considèrent qu’il y a détournement de deniers publics.

Et, les responsables identifiés sont : le directeur du Coud,  par ailleurs ordonnateur ayant initié la dépense, le régisseur qui a encaissé l’argent auprès de l’Agent comptable et l’Agent comptable qui a accepté de payer les montants des subventions au Régisseur, alors que les décisions présentées par le Directeur du Coud en l’occurrence Cheikh Oumar Anne, sont intervenues après l’événement. 

Khadim FALL

Mercredi 25 Mai 2016 - 15:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter