Ghana: La Fédération piégée dans une affaire de matches truqués



Ghana: La Fédération piégée dans une affaire de matches truqués
Ce lundi, The Telegraph, avec le concours de Channel 4, publie une enquête qui met en cause deux dirigeants de la Fédération ghanéenne, dont le président Kwesi Nyantakyi, et un agent de joueurs Fifa dans une affaire de matches arrangés. Nos confrères britanniques, qui se sont fait passer par des investisseurs désireux d'acheter un match, ont ainsi pu rencontrer ces trois hommes pour tenter de les corrompre.
Filmé en caméra cachée, un premier rendez-vous dévoile une face sombre du football moderne. Le prix d'un match amical truqué serait de 125 000 euros et les investisseurs auraient la main absolue, ou presque, sur le déroulement de la rencontre. Christopher Forsythe, l'agent Fifa, explique: "Je vais me donner à 100% pour cela et pour vous, les gars. Le match, tout, les arbitres, ne vous inquiétez pas !" Et d'ajouter, cette fois-ci sous les yeux d'Obed Nketiah, l'un des dirigeants de la GhanaFA: "Cela arrive partout, les arbitres peuvent changer le cours de la rencontre à chaque fois. Si nous amenons les nôtres pour le match, vous pourrez décider pour eux, leur parler, les voir. "
Quant à la problématique des supporters déçus par le revers futur de leur formation ? "Vous vous ferez de l'argent et eux penseront que l'arbitre nous a volés. Et tout cela, pendant au moins 24 heures. Après, ils mangent, boivent et oublient le match", précise ironiquement Forsythe. Une version confirmée, toujours devant la caméra du quotidien, par le président Kwesi Nyantaky qui valide le contrat souhaité par les investisseurs, lors d'un nouveau rendez-vous, cette fois-ci sur la terrasse d'un palace à Miami: "Oui, c'est ce à quoi nous nous attendions !"
Depuis ces révélations, Nyantaky a tenu à démentir ces informations auprès de nos confrères de la BBC, expliquant que celles-ci n'étaient pas "entièrement vraies." Chacun appréciera mais la Fédération a, elle, demandé l'ouverture d'une enquête auprès des services de police.  

Sports.fr

Lundi 23 Juin 2014 - 13:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter