Ghana : Trois jours de deuil décrétés, bilan humain et provisoire en hausse



Le gouvernement ghanéen a décrété trois jours de deuil à compter du lundi 08 au mercredi 10 juin 2015 en mémoire des personnes péries dans l’explosion de la station d’essence Goil à Accra. Pendant ces trois jours, les drapeaux seront mis en bernes dans le pays.
 
L’annonce du deuil qui est décrété est intervenue hier jeudi suite à une réunion d’urgence à la présidence ghanéenne à Accra, laquelle a été présidée par le Chef de l’Etat John Mahama.
 
En ce qui concerne le bilan du drame qui a endeuillé les ghanéens depuis la nuit du mercredi dernier, le Service National des Sapeurs-pompiers (GNFS) a annoncé hier jeudi que le bilan humain de l’explosion s’élève provisoirement à 100 morts, Selon le GNFS Rechercher GNFS ce chiffre pourrait s’élever à mesure que les opérations de sauvetage se poursuivent.
 
Pour les opérations de secours et d’assistance aux victimes, le ministre ghanéen de la Communication, Edward Omane Boamah, a annoncé que les Forces Armées Ghanéennes et le GNFS Rechercher GNFS ont été déployés dans la ville pour assurer la libre circulation des personnes suite la pluie a inondé la capitale.
 
Par peur de voir leurs véhicules emportés par la furie des eaux, certaines personnes ont préféré garer leurs engins sur les routes. Cette situation a énormément perturbé la circulation.
 
Rappelons que le drame est survenu après l’explosion de la station d’essence Goil située à l’opposé de la boite de nuit Vienna City, non loin du rondpoint Kwame NKrumah à Cercle, Accra. Les voitures en attente d’achat de carburant, les personnes qui s’abritaient sous la station et celles qui attendaient des voitures de transport en commun ont été toutes prise au piège après la forte explosions. Les causes du drame ne sont pas encore connues.
En attendant, les autorités ont décidé de fermer les écoles primaires et secondaires à Accra Rechercher Accra et dans les zones affectées par l’inondation jusqu’à nouvel ordre.
 
En dernière nouvelle, selon un témoin joint par KOACI ce vendredi sur les lieux, l’accès au lieu du drame est interdit à la population et à la circulation. La boue et l’odeur de l’essence rendent la respiration un peu difficile.
 

koaci.com

Vendredi 5 Juin 2015 - 12:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter