Ghana: polémique sur la résidence du président sortant

Au Ghana, la résidence qu'occupe le président sortant John Dramani Mahama crée une polémique entre son camp et celui du président élu Nana Akufo-Addo



Ghana: polémique sur la résidence du président sortant

Selon le camp du président élu, l'ex président ghanéen John Dramani Mahama n'a pas été autorisé à rester dans la résidence qu'il occupait pendant qu'il était en fonction.

Le fait qu'il continue à l'occuper malgré la fin de son mandat a créé une polémique.

M. Mahama a déclaré qu'il a eu un accord avec le nouveau président pour rester dans la maison.

Mais Yaw Osafo Mafo, un membre de l'équipe du président, a indiqué que sa requête a été rejetée.

"Nous n'avons pas approuvé sa requête et je veux préciser qu'il a fait deux requêtes. Une qui concerne la maison qu'il veut continuer à occuper et une autre concernant une autre résidence qu'il veut transformer en bureau", a précisé M. Mafo.


Ghana: polémique sur la résidence du président sortant

Le parlement ghanéen a voté une loi qui stipule que les ministre et autre responsables du gouvernement sortant ont trois mois pour quitter les résidences de l'Etat à compter de l'entrée en fonction du nouveau président sinon il risque l'expulsion.

Mais cette loi ne s'applique pas aux anciens présidents et vice-présidents.

L'ancien président Mahama n'a jamais vécu dans la résidence présidentiel Flagstaff House préférant occuper la résidence du vice-président.

Son staff dément les informations en indiquant que le parlement avait résolu la question en décidant qu'une maison et un bureau doivent être donné au président sortant.

Il précise que le nouveau vice-président doit résider dans une autre propriété Australia House où son prédécesseur Kwesi Bekoe Amissah Arthur vivait et laisser Mahama vivre dans la maison qu'il occupe


BBC Afrique

Mercredi 11 Janvier 2017 - 12:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter