Gignac et Tigres sacrés champions du Mexique !

Six mois après son arrivée à Tigres, André-Pierre Gignac s'offre le titre de champion du Mexique. Le Français et son équipe ont dû s'employer pour gagner le droit de soulever le trophée national. Et forcément, APG y est pour beaucoup.



Mission accomplie pour André-Pierre Gignac ! Le buteur français était parti au Mexique cet été pour découvrir un nouveau pays, un nouveau football, un nouveau championnat mais aussi et surtout pour gagner. Et s’il n’avait pas pu remporter la Copa Libertadores, défait en finale par River Plate (0-0, 3-0), l’ancien Marseillais s’est consolé avec le titre de champion du Mexique. Mais rien ne fut simple pour Tigres dans cette finale. La formation de Monterrey, forte du large avantage acquis à l’aller mercredi (3-0), s’est faite surprendre par Pumas au retour.

L’écurie de Mexico mettait la pression sur APG et ses partenaires et revenait dans la course, arrachant les prolongations (3-0), grâce à des buts de Herrera (45e), Britos (55e) et Morales (87e). L’international tricolore (23 sélections, 6 buts) pensait définitivement sceller la victoire des siens en marquant en première période des prolongations (103e). Mais Pumas s’arrachait, bien aidé par un but d’Alcoba (119e), pour gagner le droit de disputer une séance de penaltys décisive. Les tirs au but tournaient rapidement en faveur de Tigres (4-2), Gignac transformant notamment le sien et Nahuel Guzman en détournant un.

Au bout d’un long suspense, le titre de champion de Liga MX revient donc aux partenaires du Français. Il s’agit du 4e de l’histoire du club. Avec 12 réalisations au compteur en championnat cette saison, André-Pierre Gignac, l’un des grands artisans de cette réussite, peut rêver à des lendemains qui chantent et, pourquoi pas, une convocation pour l’Euro 2016 en France.

« Maintenant que j’ai été rappelé, et que je sais que l’on me regarde… mon objectif c’est de participer à l’Euro. C’est dans mon pays, sous le maillot bleu. À moi d’être décisif, de faire les choses au Mexique pour que l’on pense à moi », a-t-il lâché au micro de Téléfoot ce dimanche. Un joli pied de nez à ceux qui raillaient, à l’été, son choix de carrière plutôt exotique.
source:footmercato

Dior Niang

Lundi 14 Décembre 2015 - 11:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter