Giulia Sarkozy : un an déjà, un an de discrétion

Le 19 octobre 2011, Carla Bruni-Sarkozy donnait naissance à son second enfant, Giulia Sarkozy. La fillette de Nicolas Sarkozy et de la chanteuse souffle donc aujourd'hui sa toute première bougie. Retour sur une grossesse discrète annoncée en exclu par "Closer" et sur l'année tout aussi feutrée de la maman avec sa fille.



Giulia Sarkozy : un an déjà, un an de discrétion
Le 23 avril 2011, le magazine "Closer" annonçait avant tout le monde l'heureux événement. A 43 ans, Carla Bruni-Sarkozy était enceinte. De Perez Hilton au "Daily Mail", toute la presse internationale avait repris cette jolie information. Pourtant, il aura fallu attendre le 14 juillet 2011 et une interview de l'ex-première dame dans "Nice-Matin" pour que cette grossesse soit confirmée.

Entre temps, plusieurs signaux nous parvenaient, et si certains ont douté, "Closer" a toujours maintenu ses informations. L'annulation de ses sorties officielles, sa non-venue à Cannes pour monter les marches au côté de Woody Allen, son ventre rebondi au G8 fin mai, son absence au mariage de Charlène et Albert de Monaco… Autant de signes qui ont trahi à l'époque la future maman murée dans le silence, tout comme l'Elysée, sur cet heureux événement. Mais bien sûr, tout ça, c'était sans compter sur la participation active de l'entourage du couple !

On se souvient encore des boulettes de Bernadette Chirac, Woody Allen, Martine Aubry, Jean-Pierre Pernaut, et même Pal Sarkozy, le beau-père de Carla. Des situations drôles, voire parfois absurdes, sur la révélation à demi-mots d'un non-secret, découvert plusieurs semaines avant…

Après l'officialisation de sa grossesse, Carla Bruni-Sarkozy exposait avec fierté et beauté son joli ventre rebondi au fort de Brégançon, avec à son bras, un futur papa président de la République aux petits soins. Eh oui, comme elle le révélait dans "Nice-Matin", c'était un "bonheur inattendu et inespéré".

Il est vrai que cette grossesse tardive fatiguait beaucoup la chanteuse et qu'elle devait se reposer au maximum. Mais complètement épanouie et malgré quelques contractions mi-septembre, Carla Bruni-Sarkozy se livrait à Michel Drucker pour "Vivement Dimanche" : "Je me sens très heureuse, un peu superstitieuse, moi je fais toujours attention. Et je me sens un peu grosse et très heureuse. Le futur papa est très bien, pour nous c'est merveilleux, mais oui bien sûr on est inquiets. Et puis on va rester inquiets j'imagine, pendant, quoi, trente-quarante ans."

C'est quelques jours après seulement, le 28 septembre, qu'on apprenait qu'un étage de la clinique de la Muette dans le XVIe arrondissement de Paris était bloqué. Des fausses joies qui dureront trois semaines, jusqu'au fameux 19 octobre et l'arrivée de Giulia, la première petite fille dans le clan Sarkozy-Bruni, une double bonne nouvelle !

Papa aux anges, grands-mères gagas, frères ravis, tous étaient émus de l'arrivée du bébé, sauf les Français. Les sondages montraient que l'opinion publique n'était pas touchée par cette naissance et que la cote de popularité de Nicolas Sarkozy n'avait pas fait de bond. Mais peu importe, maman et enfant se portaient et se portent toujours à merveille. Le principal.

On a d'ailleurs pu le constater sur des photos au mois de mars 2012, où on voyait le mignon petit minois de Giulia dans le magazine "Closer". Depuis, rien n'a filtré sur la nouvelle vie du couple. En vacances prolongées, comme le dit lui-même l'ancien président, on imagine Nicolas Sarkozy et Carla Bruni-Sarkozy pouponner et pourquoi pas préparer eux-mêmes le gâteau pour le premier anniversaire de leur fille Giulia. Happy Birthday, G. !

Coralie Vincent (Closer.fr)


Dépêche

Vendredi 19 Octobre 2012 - 16:54


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter