Goicoechea, l’erreur de casting de Toulouse sous le feu des critiques

Après huit journées de Ligue 1, Toulouse affiche la 19e défense du championnat. La faute à Mauro Goicoechea, recrue estivale qui soulève bon nombre d'interrogations.



Une erreur de casting. Toulouse a décidé d’installer Mauro Goicoechea (27 ans) dans ses buts en début de saison, en lieu et place d’Ali Ahamada (25 ans) et Marc Vidal (24 ans), purs produits du centre de formation, tandis que Zacharie Boucher (23 ans) s’envolait pour l’AJ Auxerre. Une décision que doit aujourd’hui regretter le TFC. Après huit journées, la défense toulousaine a déjà encaissé 13 buts. Un bilan qui fait d’elle l’une des plus mauvaises, juste devant celle de Troyes (15 buts encaissés). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la responsabilité de l’Uruguayen, arrivé cet été en provenance d’Arouca, est clairement engagée dans ces piètres performances.

Le portier, épargné lors de ses premières sorties en vertu de la traditionnelle phase d’adaptation, est aujourd’hui sous le feu des critiques. Gaëtan Huard, consultant pourbeIN Sports, n’a ainsi pas mâché ses mots dans les colonnes de La Dépêche du Midi « Je ne pense pas que les spécialistes du poste aient été consultés pour le recrutement de l’Uruguayen. C’est un joueur à l’ancienne qui ne sort jamais de ses buts, ses sorties aériennes ressemblent aux envolés de Superman, le poing en avant… Je n’aurais pas misé sur lui », a lancé l’ancien portier, qui va jusqu’à parler de « psychose » dans les rangs du Tèf.

Recruter un remplaçant dès janvier ?

Des propos qui ne surprennent pas Francesco, le porte-parole du groupe de supporters Associazone Italiana Roma Club, qui a connu le gardien lors de l’exercice 2012/13 à l’AS Roma. « Les rares fois où Monsieur Zeman l’a fait jouer, il a déçu. Contre Cagliari, il a même réussi à mettre le ballon dans sa propre cage. Je ne sais pas comment un club peut parier sur lui », a-t-il osé. Une phrase qu’appréciera sans doute la cellule de recrutement toulousaine... Huard pense même que les pensionnaires du Stadium doivent prendre une décision radicale concernant ce chantier qui traîne depuis des années : recruter en janvier.

« Acheter un bon portier, c’est compliqué et ça coûte cher. Je miserais sur un français expérimenté. Toulouse a besoin d’une colonne vertébrale solide. Pour se maintenir, le numéro 1 doit inspirer confiance », a-t-il lâché, donnant des conseils sur le profil à engager. « Je crois que le souci vient du profil des garçons. Ni Ahamada, ni son concurrent, n’ont les qualités pour jouer dans le système de Dominique Arribagé. Toulouse évolue haut sur le terrain, c’était aussi le cas du temps d’Alain Casanova, il faut donc un portier à l’aise au pied, qui puisse couper les trajectoires », a-t-il ajouté. Toulouse prendra-t-il ces conseils à la lettre en janvier pour en finir avec cette malédiction ? En tout cas, selon L’Équipe, Dominique Arribagé a décidé de titulariser Ali Ahamada ce samedi, à Ajaccio...

Source : Footmercato.net



Samedi 3 Octobre 2015 - 12:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter