Gora Khouma sur le blocus à la frontière sénégalo-gambienne : « C’est du n’importe quoi »




Nous vous en parlions tout à l'heure, le Sénégal et la Gambie sont au bord de la crise diplomatique. Les transporteurs sénégalais protestent contre l’augmentation de la taxe d’entrée en Gambie. Gora Khouma de l’intersyndicale des transporteurs sénégalais est en train de durcir le ton. «Depuis le 1er janvier, la partie gambienne refuse de nous rencontrer et nous renvoie chaque jour à demain. Elle nous fait poireauter à longueur de journée sans nous recevoir. Nous sentons qu'elle fait du dilatoire et ne nous respecte pas. C’est pourquoi on a pris cette décision de bloquer la frontière que chacune des parties reste chez soi jusqu'à ce que nos autorités respectives arrivent à décanter la situation".

Gora Khouma d'asséner: "de notre côté, on n’acceptera jamais cette augmentation. La Gambie est certes un pays souverain mais il y a une convention qui nous lie ». Il a remis au goût du jour la dernière convention signée en 2004 entre les deux (2) ministres des Affaires étrangères.

Dans ladite convention, a-t-il expliqué, « il y a une disposition qui oblige à l'une des parties de soumettre à l'autre tout changement ou nouveauté qui intervient. Malheureusement, la partie gambienne a violé allègrement la convention».

Depuis ce 1er janvier, les chauffeurs sénégalais font un contournement vers la région de Tambacounda pour s'insurger contre l'augmentation "arbitraire" des taxes. De plus, sur le territoire Gambien les policiers et agents du fisc refusent tout paiement avec leur monnaie locale "Dalassi". A la place, ils réclament le franc CFA pour le ticket de traversée du bac.


Mercredi 8 Janvier 2014 - 13:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter