Grave incendie au Daaka de Médina Gounass: 5 victimes et des vivres réduits au néant

De l'incendie noté hier au Daaka, il y a bel et bien eu des dégâts. Pas de mort d'homme mais on parle de cinq (5) brûlés évacués au centre de santé de Médina Gounass au moment où près de deux (2) hectares de végétation ont été emportées par les flammes qui n'ont pas épargnés les tentes des pèlerins.



Grave incendie au Daaka de Médina Gounass: 5 victimes et des vivres réduits au néant
A l'édition 2014 du Daaka de Médina Gounass, on craignait le virus Ebola mais c'est le feu qui a crée la stupeur. Hier, la retraite spirituelle des fidèles venus participés au Daaka, est perturbée par un violent incendie qui s'est déclaré au environ de 14 heures. Il a ravagé une bonne partie des tentes abritant les pèlerins.

Le feu a eu raison de près de 2 hectares de végétations et des tentes qui se trouvaient sur place. Au total, l'incendie a fait 5 blessés qui ont reçu les premiers soins au niveau du poste de détachement des Sapeurs-pompiers avant d'être évacuer au centre de santé de Médina Gounass. Les soldats du feu détaché sur le site du Daaka ont fini par prendre le dessus sur les flammes après 2 heures de lutte, selon le commandant Ibrahima Diouf.

D'après les témoignages, le feu s'est déclaré dans une tente en paille qui sert d'atelier de soudure métallique. « C'est la négligence des soudeurs qui est à l'origine de ce feu », confie Mamadou Barro un des témoins du sinistre. La contiguïté des habitations provisoires, des commerces, des ateliers où sont stockés des matériels de toutes sortes dont des bonbonnes de gaz aidant, le feu s'est propagé très rapidement. L'effet conjugué du vent et de la canicule n'était pas pour facilité les choses.

En moins d'une demi-heure, une bonne partie des abris et des biens des pèlerins ont été réduits en cendres. Sous le regard impuissant des propriétaires, les flammes ont consumé les effets vestimentaires, les matériels agricoles entre autres, selon Populaire.


Mardi 15 Avril 2014 - 11:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter