Gré à gré à hauteur de mille milliards : l’ARMP freine Macky et les chinois



Gré à gré à hauteur de mille milliards : l’ARMP freine Macky et les chinois
Après avoir été saisie par le gouvernement pour l’autorisation de la signature des marchés de gré à gré d’un montant de mille milliards de FCFA concernant les constructions de l’autoroute Thiès-Diourbel-Touba, d’une voie ferroviaire à Diass et de la réhabilitation du chemin de fer Dakar-Bamako vers le Sud, l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) qui avait en premier lieu reconnu la pertinence des projets, ainsi que leur caractère urgent, en renvoyant l’Etat à la Direction Centrale des Marchés Publics (DCMP), a finalement exigé de l’Etat un dossier d’appel d’offres type.
 
Des sources autorisées soufflent à nos confrères de « Libération » que l’ARMP demande au gouvernement de rendre public un appel d’offres dans lequel il est clairement précisé que l’attributaire va aussi trouver le financement des projets, mais aussi faire des taux préférentiels à l’Etat.
 
A noter que le gouvernement déclarait avoir reçu les offres d’entreprises chinoises qui, avec Exim Bank, allaient financer lesdits projets à des taux concurrentiels.


Lundi 16 Septembre 2013 - 11:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter