Grenoble rythme aux pas des contestations contre les bavures policières et la candidature de Wade

« Des candidats à la présidentielle sénégalaise sont traqués, arrêtés, intimidés, battus, bombardés à coup de grenades lacrymogènes et interdits d’accès à plusieurs places de Dakar », c’est la remarque faite par les membres du M23 de Grenoble en France qui, pour s’indigner de cette situation et en même temps contester la candidature de Wade, comptent investir la rue ce samedi, jour de veille du scrutin.



Grenoble rythme aux pas des contestations contre les bavures policières et la candidature de Wade
« C’est pour protester contre ces violences policières et pour demander le retrait de la candidature de Wade que le mouvement du 23 juin-Grenoble organise un grand rassemblement ce samedi 25 février à partir de 15 heures à la place Victor Hugo », nous apprend un communiqué daté du 24 février parvenu à la rédaction de Pressafrik.
 
Très irrité contre les dérives policières et le « non-respect de la légalité républicaine » par Abdoulaye Wade, le M23 de Grenoble déplore le lourd bilan des manifestations qui se sont soldées par « plus de 10 morts ».
 
Ces sénégalais de l’Isère regroupés dans le M23 se disent soucieux du développement, de la sauvegarde de la démocratie et de la promotion de la bonne gouvernance de leur pays.


Vendredi 24 Février 2012 - 15:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter