Grève de la faim des ex-agents: Abdou Khafor Touré s’implique et tance l’Etat



L’ancien Directeur général de l’ANEJ (Agence Nationale pour l’Emploi des Jeunes) au chevet des grévistes de la faim «pour marquer son soutien, sa solidarité» aux ex-agents des agences dissoutes en grève de la faim depuis mardi dernier. «Aujourd’hui nous avons décidé de nous impliquer parce qu’il faut mettre fin à cette situation », campe Abdou Khafor Touré qui ne rate pas l’Etat du Sénégal. «Le problème est très simple, c’est que l’Etat a commis des erreurs dans le processus de fusion parce qu’en réalité l’Etat pouvait procéder à la fusion en transférant l’actif et le passif à la nouvelle structure. Ce n’est pas l’option qui a été choisie. On a créé une nouvelle structure et on a pris parallèlement un décret de dissolution des structures, ce qui a amené cette situation-là », tance l’ex-DG de l’ANEJ.
 
«Ces gens-là sont dans leurs droits, ils ont utilisé toutes les voies de recours pour rentrer dans leurs fonds. Avec un contrat de travail, ils ont droit à des indemnités de licenciement ou à la réintégration », clôt le responsable du Parti Démocratique Sénégalais (PDS). Au quatrième jour de leur plan d'action, six (6) grévistes ont été évacués à l'hôpital. 


Vendredi 20 Novembre 2015 - 11:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter