Grève de la faim des professeurs sortant du Fastef: les évacuations se multiplient

Les professeurs sortants du de la Faculté des sciences et technologies de l’éducation (Fastef) campent toujours sur leur position de grève de faim qu’ils ont débuté depuis une semaine. Les évacuations se multiplient. Les concernés réaffirment leur détermination à aller jusqu’au bout de leur combat.



Une semaine après le début de la grève de la faim des professeurs sortants de la Fastef, la situation commence à être critique. Dix (10) personnes ont été évacuées hier. Malgré  tout, les grévistes de la faim affichent leur détermination à aller jusqu’au bout de leur action. Le coordonnateur, Al Fousseyni Keïta de lancer : «Nous réclamons nos ordres de services ». Convaincu que lui et ses camarades sont dans leur droit, Moustapha Keïta a signifié que leur rencontre avec le ministre de l’Education nationale Serigne Mbaye Thiam a échoué parce que ce dernier est venu leur dire des choses inacceptables.

«Le ministre nous a dit que s’il y a des besoins dans le système éducatif, il va nous prendre alors que nous savons qu’il y a un manque de professeurs dans les écoles. Chaque jour, on voit des élèves réclamer des enseignants », soutient le leader des grévistes. Lui et ses camarades dénoncent une injustice à leur égard car plusieurs de leurs promotionnaires ont été affectés au moment où eux courent derrière les autorités depuis 2013.
 
 


Samedi 30 Janvier 2016 - 10:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter