Grève des enseignants : le Ps appelle l’Etat à sanctionner.

Le gouvernement du Sénégal doit apporter une réponse ferme aux enseignants grévistes. C’est l’avis du Secrétariat exécutif national (Sen) du Parti socialiste (Ps) qui s’est réuni hier. Selon les camarades de Ousmane Tanor Dieng, aller en grève et recevoir son salaire à la fin du mois est inadmissible.



Grève des enseignants : le Ps appelle l’Etat à sanctionner.
Le Parti socialiste en a marre des grèves répétitives des enseignants. C’est ce qu’ont fait savoir les membres du Secrétariat exécutif  national : «Depuis 20 ans, l’année scolaire sénégalaise est perturbée. Il est grand temps de siffler la récréation», a déclaré Me Moussa Bocar Thiam à l’issue de la rencontre.

Continuant sur sa lancée, le porte-parole adjoint du Parti socialiste martèle : « Je lance un appel au président de la République pour qu’il prenne ses responsabilités. C’est vrai qu’il faut dialoguer parce que le Sénégal est un pays de dialogue et de discussion mais la fermeté est aujourd’hui nécessaire. On ne peut pas comprendre que les gens puissent aller en grève et continuent toujours de percevoir leurs salaires à la fin du mois sans aucune sanction ou application de la loi».

D’ailleurs, soutient le socialiste, les grévistes ne sont même pas dans la légalité : «On ne peut pas déposer un préavis de grève d’un an, c’est illégal. Il faut déposer les préavis dans les délais légaux et ne pas faire ces grèves répétitives et même éternelles. Cela est inadmissible et cette concurrence entre syndicat rend le problème beaucoup plus complexe».
 

Ousmane Demba Kane

Vendredi 15 Avril 2016 - 09:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter