Grèves à la faculté de Droit de l'Ucad : le Doyen menace les grévistes et promet le retour à la normale des cours ce jeudi

Le Doyen de la faculté des Sciences juridiques et Politiques de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar est monté au créneau hier pour dénoncer les actes d’un groupuscule d’étudiants qui veulent empêcher la grande majorité de leurs camarades de poursuivre les cours. Et, devant un tel état de fait, Mamadou Badji Doyen de ladite faculté a menacé les grévistes perturbateurs et a promis que la situation va revenir à la normale des enseignements dès ce jeudi.



Grèves à la faculté de Droit de l'Ucad : le Doyen menace les grévistes et promet le retour à la normale des cours ce jeudi
Le Doyen de la Faculté des Sciences juridiques et Politiques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a fait face à  la presse hier pour se prononcer sur  la grève. D’un ton ferme, il a menacé les grévistes et a promis le retour à la normale des enseignements jeudi prochain « nous sommes décidés à faire appliquer la loi ainsi que d’autres sanctions prévues par le règlement universitaires. Ce qui ne veulent pas étudier n’ont pas le droit de déranger ceux veulent le faire. S’il y a des étudiants coupables de voies de faits ou des violences exercées sur le personnel nous allons les poursuivre en justice », a fulminé Mamadou Badji.

Déterminé à rétablir l’ordre et le bon déroulement des cours à la FSJP, en proie à une grève depuis plusieurs semaines pour cause des étudiants non sélection en master 1 et qui sont  aux nombres de 256 non sélectionnés, le Doyen a promis d’user de tous les moyens légaux pour un retour à la normale des cours.

A en croire l’enseignant à la faculté des Sciences juridiques et Politiques (FSJP), cette situation malheureuse découle de l’intransigeance des représentants des étudiants qui n’ont pas voulu un dénouement de cette crise et qui ont décidé de prendre en otage leurs camarades titulaire d’une licence. Et, de l’avis du Doyen de la faculté « nous avons 1076 étudiants qui peuvent s’inscrire en
Master 1, mais seuls 820 étudiants remplissent les critères de sélection pour accéder au master 1 et les 256 restants qui n’ont pas été sélectionnés sont victimes de l’intransigeance d’autant plus que « nous leur avons proposé des solutions alternatives, pour dénouer la crise », a confié Mr Badji.

Pour rappel,  les cours sont bloqués depuis plusieurs semaines dans cette  faculté et les meneurs de ce front ont encore hier affronté sur l’avenue Cheikh Anta Diop de Dakar les forces de l’ordre qui ont répliqué avec des gaz lacrymogènes. 

Khadim FALL

Mardi 7 Juin 2016 - 09:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter