Grogne à l’hôpital Mathlaboul Fawzaïni - Touba: les blouses blanches s'opposent à la démolition du bâtiment central



Grogne à l’hôpital Mathlaboul Fawzaïni - Touba: les blouses blanches s'opposent à la démolition du bâtiment central
En brassards rouges et pancartes à la main, le personnel de l’hôpital Mathlaboul Fawzaïni dit non à la démolition du bâtiment central qui menace ruine. « Nous disons non. Nous ne sortirons pas de l’hôpital dans ces conditions. Ce que nous voulons, c’est qu’ils nous construisent un nouvel hôpital pour qu’on puisse quitter ce bâtiment », déclarent Doudou Ndiaye, Secrétaire général de la Section SUTSAS (Syndicat Unique des Travailleurs de la Santé et de l'Action sociale). 

« Nous sommes pour les réfections mais nous ne sommes pas pour la délocalisation de personnel ni de services. Des techniciens ont proposé les réfections pendant que le personnel travaille ici à l’hôpital. Et, ce personnel n’est pas dédié à des centres ou à des postes de santé. C’est un personnel de l’hôpital qui doit travailler à l’hôpital… On ne voudrait pas qu’on touche à notre hôpital quitte à en faire un hôpital sur deux (2) sites mais là, c’est un problème de planification », renchérit Mballo Dia Thiam, Secrétaire général dudit syndicat.

 


Le personnel qui craint des « conséquences énormes » allant du « chômage technique » au « calvaire » que la situation pourrait entraîner chez les populations, n’entend pas respecter l’ultimatum d’une semaine donné par le ministère de la Santé et de l’Action sociale, pour qu’ils puissent quitter l’hôpital. 


Mercredi 26 Juillet 2017 - 20:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter