Groupe Consultatif à Paris : Pourquoi c’est Maky Sall qui mouille le maillot ?



Groupe Consultatif à Paris : Pourquoi c’est Maky Sall qui mouille le maillot ?
Le Sénégal organise les 24 et 25 février à Paris au siège de la Banque mondiale un Groupe Consultatif pour la recherche d’un financement additionnel de 2 964 milliards de FCFA pour son  Plan d’Actions Prioritaires (PAP 2014-2018), dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE). Et pour la première fois c’est le chef de l’Etat en personne qui s’engage pour la réussite de ce rendez-vous et non le Premier ministre comme c’était le cas dans le passé. Pour ceux qui mettent ce fait dans une éventuelle contradiction  entre Macky Sall et Aminata Touré, le ministre de l’Economie et des Finances apporte la précision. Pour Amadou Bâ la question ne se pose même pas et n’a pas de sens car « c’est le président de la République élu qui va venir dire à la communauté internationale ce qu’il veut faire ». Le ministre d’ajouter que face à la forte concurrence dans cette recherche de financement « c’est une chance d’avoir le président de la République comme l’ont fait d’autres chefs d’Etat comme Ouattara, IBK, Condé… ». Pour Amadou Bâ, c’est par esprit d’ouverture et de générosité que le chef de l’Etat a décidé d’écouter tout le monde.

Le ministre de l’Economie et des Finances présidait ce jeudi soir une rencontre de partage avec la presse sur le Plan Sénégal Emergent. M. Bâ a invité la presse a accompagné ce plan « dans un partenariat, un consensus fort autour du développement ».


Matar Séne

Vendredi 31 Janvier 2014 - 12:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter