Groupe Parlementaire à l'Assemblée nationale: le sort de Rewmi suspendu à une double signature



Groupe Parlementaire à l'Assemblée nationale: le sort de Rewmi suspendu à une double signature
Une affaire de double signature pollue l’atmosphère de l’Assemblée nationale qui renouvelle son bureau ce vendredi.

La demande de groupe parlementaire de Rewmi rejetée pour insuffisance d’un seul député dés l’entame de la plénière par le président Issa Niasse, doyen de l’hémicycle qui présidait la séance avant l’élection du président Moustapha Niasse en ces termes.

« Nous avons reçu une lettre de demande de groupe parlementaire déposée par notre collègue Oumar Sarr n°2 (Rewmi). Parmi les membres de ce groupe, figure madame le député Mariama Diallo qui a adressé une correspondance en date du 11 octobre 2013 pour confirmer son appartenance au groupe parlementaire BBY. Le règlement intérieur dans son article 20 alinéa 1er dispose qu’aucun groupe ne peut comprendre moins de dix (10) membres. En conséquence, la demande de constitution du groupe est irrecevable puis que ne comptant que neuf membres ».

Le même Oumar Sarr n°2 est monté au créneau pour affirmer que la dame Mariama Diallo, élue de Vélingara a bel et bien signé la liste de la formation Orange » tout en dénonçant la manœuvre de la majorité parlementaire Benno Bokk Yaakaar (BBY) qui est allée jusqu’à offrir de l’argent à la députée. « J’ai signé mais je ne savais pas. Oumar Sarr est venu me voir hier, il m’a remis un papier en me demandant de signer sans savoir de quoi il était question, je l'ai fait. Mais ce matin, je leur ai fait savoir que je reste à BBY et j’ai même signé sur leur liste ce matin. BBY ne savait pas que j’avais déjà signé pour Rewmi et je n’ai reçu aucun sou. Si c’est le cas que je meurt en rentrant », déclare Mariama Sarr sur les ondes de la Rfm.

La dame ayant signé en premier sur la liste de Rewmi dont la demande de groupe parlementaire  a été rejetée pour insuffisance de députés au nombre de neuf contre les dix (10) requis, cela ne risque-t-il pas de changer la donne ?

Pour l’heure, la formation d’Idrissa Seck a déposé un recours.


Vendredi 11 Octobre 2013 - 16:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter