Guadeloupe: nuit de mercredi plus calme mais tirs à balles réelles contre les forces de l'ordre

La première partie de la nuit de mercredi à jeudi a été plus calme que la nuit précédente, même si des tirs à balles réelles ont visé des forces de l'ordre et des pompiers, a expliqué la préfecture de Guadeloupe, peu après 0h00 locales jeudi matin.



"Certains secteurs se sont révélés difficiles", soulignait-on de même source. A Gosier, la ville la plus touristique de l'île, située à 5km au sud de Pointe-à-Pitre, les forces de l'ordre ont essuyé des tirs d'armes de chasse mercredi soir, alors qu'elles s'employaient à dégager les barrages en place. La situation est revenue à la normale et le secteur est de nouveau sécurisé tôt jeudi matin.

A Sainte-Rose, les pompiers, venus pour une classique intervention de secours à personne, ont été contraints de faire demi-tour, après avoir reçu des menaces et des coups de fusil de chasse tirés en l'air.

A Pointe-à-Pitre, deux établissements ont été incendiés et 22 personnes interpellées à proximité.

La préfecture parle "d'éléments marquants mais en recul par rapport à la nuit dernière". Il s'agit de privilégier la "prévention", avec quadrillage du terrain et contrôles d'identité des conducteurs de véhicules, à la demande du Parquet, par rapport à "un dispositif de réaction". L'objectif est d'éviter les agressions.

Les 300 hommes supplémentaires, qui doivent arriver en Guadeloupe et qui ont été annoncés par la ministre de l'Intérieur mercredi, doivent arriver en deux temps, les premiers seront opérationnels jeudi soir, les suivants vendredi soir. AP

Source : AP

AP

Jeudi 19 Février 2009 - 07:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter