Guerre de succession au Ps : « And doolel Khalifa » plébiscite le maire de Dakar

Le parti socialiste organise le mois de juillet prochain son congrès pour le renouvellement de ses instances décisionnelles. En prélude à ce rendez-vous des « verts », les armes « secrètes » des potentiels candidats à la succession du secrétaire général Ousmane Tanor Dieng se peaufinent. Pour l’heure, la première à se manifester est le mouvement de soutien à l’actuel édile de la capitale, dénommé « And Doolel Khalifa » (ADK).



Guerre de succession au Ps : « And doolel Khalifa » plébiscite le maire de Dakar

L’ADK entend « accompagner Khalifa Sall à la reconquête de la mairie de Dakar et de massifier le mouvement ». David André Menza, coordonnateur national adjoint du mouvement ADK et Cie, veulent mettre tout en œuvre pour baliser la piste qui conduirait leur mentor Khalifa Ababacar Sall à la cime du parti socialiste, c’est-à-dire le poste de secrétaire général occupé actuellement par Ousmane Tanor Dieng.

« Il est grand temps que des leaders comme Khalifa Sall prennent les commandes des différents partis politiques, notamment au Ps. De sources sûres, Khalifa Sall a intégré les rangs à l’âge de onze ans. C’est dire alors que personne n’a plus de légitimité que lui pour diriger le Parti socialiste », indique M. Menza dans les colonnes du journal « Le Quotidien ».

Concernant la guerre de positionnement pour le prochain congrès proprement dit, le coordonnateur adjoint de l’ADK livre qu’ « il est temps qu’on fasse une alternance générationnelle. Tanor doit accepter de parrainer ces jeunes leaders qui émergent. Certains sympathisants sont mêmes prêts à acheter la carte du Ps uniquement pour faire élire Khalifa Sall à la tête du parti et enfin, l’accompagner à briguer le suffrage des Sénégalais en 2007 ».



Vendredi 29 Mars 2013 - 10:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter