Guinée - Attaque entre Dalaba et Labé : Un mort, des blessés par balles et plus de 70 millions GNF emportés



Guinée - Attaque entre Dalaba et Labé : Un mort, des blessés par balles et plus de 70 millions GNF emportés

« C’est un seul bandit qui a été déféré vers Dalaba, l’autre a trouvé la mort sur place suite au soulèvement de la population. Le corps est toujours à Mombeya ici. C’est un certain Diallo Amadou Korka né à Daka (quartier de la commune urbaine de Labé) », explique le sous-préfet de Mombeya Lilano Robert Yapo.
 

Pour la petite histoire, ce sont deux bandits bien armées qui ont ouvert le feu dimanche soir sur 3 frères commerçants en provenance de Kankalabé (Dalaba) pour la sous-préfecture de Dionfo (dans la préfecture de Labé) a appris votre quotidien électronique Guinéenews de source officielle.

 

Le bilan de l’attaque est lourd : un mort, 3 blessés par balles et 65 millions de Fg plus 300 000 FCFA emportés par les quidams. Mamadou Dian Diallo Dionfo est l’une des victimes de l’attaque explique : « Nous avons quitté Kankalabé pour Dionfo. En cours de route nous avons trouvé deux bandits qui nous attendaient. Mais je sais qu’un jeune qui a quitté Kankalabé avec nous est complice. Parce que quand les bandits nous ont mis au respect, j’étais avec mon jeune frère. Ils ont tiré sur mon pied. En ce moment, le jeune était derrière avec mon jeune frère. À l’arrivée de mon jeune frère, ça trouvé qu’ils ont vidé leurs chargeurs, donc mon jeune frère s’est directement jeté sur eux. Dans la foulée, ils nous ont arrachés une somme de 65 millions de GNF plus 300 000 FCFA ».

Sur place, le responsable du service de la chirurgie de l’hôpital de Labé Docteur Kourouma a partagé au micro de Guinéenews l’état de santé de ses patients. « Effectivement, nous avons reçu ce dimanche aux environs de 21 heures 3 patients blessés par balles. Le premier a une fracture au niveau de la cuisse avec une large plaie, le deuxième avec également une large plaie au pied. Ils étaient tous hémorragiques. C’est seulement le troisième qui est moins blessé au niveau de la main droite », précise Dr Kourouma de l'hôpital régional de Labé.
Cette autre attaque vient s’ajouter sur la longue liste des violences enregistrées ces derniers temps sur les différents axes routiers de la Guinée. Des axes sur lesquels, les coupeurs de routes dictent desormais leur loi aux usagers.


Avec Guineenews

Lundi 9 Mars 2015 - 17:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter