Guinée: Ebola continue de tuer, l'OMS communique davantage

La fièvre hémorragique Ebola continue d'emporter des vies en Afrique de l'Ouest. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 337 personnes ont péri. C'est en Guinée que le virus frappe le plus. L'OMS et les autorités du pays ont mis en place une nouvelle stratégie de sensibilisation.



Des infirmiers se préparent à soigner des patients touchés par Ebola, en mars dernier en Guinée. AFP PHOTO / MEDECINS SANS FRONTIERES
Des infirmiers se préparent à soigner des patients touchés par Ebola, en mars dernier en Guinée. AFP PHOTO / MEDECINS SANS FRONTIERES

De nombreuses familles cachent les malades et ceux qui ont été en contact avec les porteurs du virus. Résultat : la maladie, initiallement transmise par des chauve-souris, se transmet entre humains. Selon l'OMS, il faut communiquer par le biais des chefs communautaires et religieux, des associations, mais aussi des guérisseurs traditionnels.

« Il y a eu quelques fausses informations que nous tentons de combattre, explique le docteur Mamadou Djingarey, responsable de l'OMS à Conakry. Notamment, certains guérisseurs traditionnels qui disent qu'ils peuvent soigner toutes sortes de maladies. Nous les avons sensibilisés. Il y a actuellement en cours un programme de formation pour tous les guérisseurs traditionnels. »

Source : Rfi.fr
 



Jeudi 19 Juin 2014 - 10:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter