Guinée: Ibrahima Niang n'est pas mort de contamination au virus Ebola (Ambassade)



Ibrahima Niang, le ressortissant sénégalais décédé samedi à Siguiri, en Guinée, est mort d’une mort naturelle, indique l’ambassade du Sénégal à Conakry, dans un communiqué. Des informations parues dans la presse indiquaient qu’il aurait succombé au virus Ebola. Mais, citant des sources médicales, l’ambassade du Sénégal en Guinée se veut formelle : le ressortissant sénégalais "est mort de mort naturelle et non de contamination de la fièvre hémorragique à virus Ebola".
 

"Cette information, souligne-t-elle, a été confirmée par la communauté sénégalaise établie à Siguiri, qui a assisté à son inhumation, le 3 août 2014 dans la même localité." Siguiri est une localité située en Haute Guinée, à 700 kilomètres de Conakry. L’épidémie d’Ebola, partie de Guinée en février dernier, a fait 887 morts, a annoncé, lundi 4 août, l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Considérée comme l’épidémie la plus mortelle jamais observée, elle a déjà contaminé 1 603 personnes.

 
Depuis le 31 juillet dernier, 158 nouveaux décès sont venus allonger la longue liste des morts signalés depuis son apparition en Guinée, au début de l'année. L'OMS signale 358 morts en Guinée, 255 au Liberia, 273 en Sierra Leone et un au Nigeria. Lundi, la Banque mondiale a annoncé avoir débloqué un fonds d'urgence de 200 millions de dollars pour aider les pays touchés à contenir la propagation de l'épidémie.
APS


Mercredi 6 Août 2014 - 12:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter