Guinée: en attendant les résultats des législatives, la fête nationale bat son plein

Alors que la Commission électorale commence à publier les premiers résultats des votes des Guinéens à l'étranger et dans l'attente de résultats plus complets, les Guinéens célèbrent leur fête nationale, ce mercredi 2 octobre. C'est dans le sud-est du pays, à Nzérékoré, que se tiennent les festivités de ce 55e anniversaire de l'indépendance. Le président Alpha Condé s'y rend ce mercredi dans un contexte politique qui demeure tendu.



La ville de Nzérékoré, dans le sud-est de la Guinée, accueille cette année les festivités de l'anniversaire de l'indépendance. creative commons / Global Photographe
La ville de Nzérékoré, dans le sud-est de la Guinée, accueille cette année les festivités de l'anniversaire de l'indépendance. creative commons / Global Photographe
Plus que le résultat des élections législatives, c’est la fête qui occupe tous les esprits à Nzérékoré. A la veille des festivités, de nombreux drapeaux guinéens rouge, jaune, vert colorent la ville. Dans le camp militaire, la fanfare fait les dernières répétitions, les curieux s’amassent devant la tribune réservée au chef de l’Etat et ses invités. 
 
Juste en face, sur la place des Martyrs, c’est le bruit des pelleteuses et des pioches qui domine. Nzérékoré est en chantier depuis des mois pour accueillir ces festivités. Il faut finir avant l’arrivée du président. Les travaux ont pris beaucoup de retard, mais tout le monde s’attend à une fête réussie, malgré une possible annonce des résultats des législatives. «La fête sera très, très belle, déclare un habitant. Tous les jeunes se préparent pour cette fête-là. Après la fête, on donnera les résultats
 
Au vu du contexte politique très sensible, des rumeurs annonçaient l’annulation de la visite du président Alpha Condé, voire même un report des festivités.Le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation Alassane Condé, assure que le chef de l’Etat sera bel et bien présent : «C’est vrai qu’il y a encore quelques opposants qui lancent des propos un peu menaçants, mais je crois que ce n’est pas important. Seulement, ce qui compte, c’est le résultat. Je ne vois pas de troubles possibles. On n’a pas besoin de lancer les enfants encore dans la rue… Pour manifester contre quoi ?».
 
Mais malgré leur optimisme, beaucoup d’habitants de Nzérékoré admettent qu’un risque de débordement en cas d’annonce des résultats reste possible.

Source : Rfi.fr
 

Dépéche

Mercredi 2 Octobre 2013 - 13:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter