Guinée équatoriale: 200 personnes et un opposant enfermés depuis six jours

A Malabo, les forces de sécurité empêchent l'opposant équato-guinéen Gabriel Nse Obiang Obono de sortir de chez lui. Sa résidence jouxte le siège de son parti, Citoyens pour l’innovation, où 200 de ses partisans sont eux aussi empêchés de sortir depuis vendredi. Gabriel Nse Obiang Obono dit être, dans les faits, assigné à résidence.



Gabriel Nse Obiang Obono a d’abord été empêché de se présenter à l’élection présidentielle. Cet opposant est maintenant empêché de sortir de chez lui.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, son domicile, situé dans le même immeuble que le siège de son parti, a été attaqué par les forces de sécurité. Six personnes qui se trouvaient devant ont été blessées.

Près de 200 personnes autres personnes, dont des femmes et des enfants, qui étaient à l’intérieur, y sont toujours six jours plus tard.

L’opposant Gabriel Nse Obiang Obono estime que le gouvernement cherche à anéantir son parti, les Citoyens pour l’innovation. « Ici l’Etat de droit brille par son absence. On maltraite et l’on pourchasse, partout au pays. Le régime d’Obiang a décidé que notre parti doit être éliminé militairement parce qu’il propose une vraie solution de rechange pour ce pays. »

Le gouvernement reste discret sur l'attaque du domicile de l’opposant. Mais Malabo a confirmé, dans un communiqué, que quelques-uns de ses partisans avaient été arrêtés à Bata, la capitale économique du pays. Ils auraient envahi la piste d’atterrissage de l'aéroport pour accueillir une délégation de leur parti, une version que démentent les Citoyens pour l’innovation.


Source: Rfi.fr


Jeudi 28 Avril 2016 - 06:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter