Guinée: l’opposition rejettera les résultats de la présidentielle

En Guinée-Conakry, au lendemain de la présidentielle, les sept candidats opposés à Alpha Condé ont dénoncé, ce lundi 12 octobre, des fraudes. Ils annoncent qu'ils rejetteront les résultats du premier tour. Le porte-parole du président Alpha Condé demande à l'opposition de faire preuve de responsabilité.



Ce lundi soir, l’atmosphère est calme. Certains vont à la mosquée, d’autres pratiquent le football à la lumière des lampadaires, les enfants chahutent, les marmites chauffent sous les feux de bois. La nuit est désormais tombée et, pour le moment, les déclarations de l’opposition n’ont pas eu de conséquences sur l’attitude des habitants de Conakry, la capitale. Ces derniers, apaisés, n’ont visiblement pas envie de voir leurs cités revivre les violences de la semaine passée.

Dans les quartiers périphériques, en majorité des quartiers populaires, l’état d’esprit est le même. La population vaque à ses occupations et les priorités qui consistent à gérer la vie quotidienne et gagner l’argent pour faire le ravitaillement sont sans doute plus importantes que la bataille que se livre la classe politique.

L'attente des électeurs

« Quand on se lève le matin, on écoute la radio, on passe des coups de fil, tout le monde est angoissé dans le quartier. On veut savoir comment ça se passe », dit un électeur. Un sentiment partagé par de nombreux Guinéens qui s'impatientent de voir les résultats de l'élection. 

L’ambiance pourrait néanmoins évoluer lorsque la Céni (Commission électorale nationale indépendante) donnera les résultats provisoires du vote. Aucune date n’est, pour le moment, fixée. Il faut que tous les procès verbaux – il y a 14 000 bureaux dans toute la Guinée – soient rapatriés à Conakry.

Cela peut prendre du temps dans certaines régions reculées. C’est par pirogue que ces documents précieux sont acheminés. Lorsque le dernier procès-verbal sera arrivé à la Céni, celle-ci aura au maximum 72 heures pour publier les résultats provisoires de ce premier tour.

« Une mascarade politique », dénonce l'opposition

Au lendemain du premier tour de la présidentielle qui s’est déroulé dans le calme et qui a vu les Guinéens voter en masse, l’opposition dénonce une mascarade politique. A la Maison de la presse, à Conakry, devant les journalistes, les sept candidats opposés à Alpha Condé ont tous dénoncé des fraudes et annoncé qu'ils n'accepteraient pas les résultats du premier tour.

« Le scrutin a été une mascarade, une fraude massive qui a été organisée toute la journée et qui continue aujourd’hui au niveau des commissions administratives de centralisation de vote. Nous ne pouvons pas vraiment accepter ce scrutin-là. Nous demandons son annulation et nous ne reconnaîtrons pas les résultats », a déclaré Cellou Dalein Diallo, chef de l’opposition.

« Il n’y a pas d’autre solution. Nous avons montré toute notre bonne foi ; nous avons mené des campagnes responsables, républicaines. Les gens étaient mobilisés, mais avec cette mascarade électorale, ce hold-up qu’on est en train de préparer, nous ne pouvons pas souscrire, naturellement, à cela », a-t-il ajouté.

source:bbc Afrique


Dior Niang "Stagiaire"

Mardi 13 Octobre 2015 - 09:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter