Guinée: les accords politiques violés

Cellou Dalein Diallo a accusé la Commission électorale de prendre prétexte de son indépendance pour violer les accords politiques.



Le chef de file de l'opposition guinéenne a fait ces déclarations après sa rencontre ce mercredi à Conakry avec le président guinéen Alpha Condé à qui il a demandé de modifier le calendrier électoral qui est objet de discorde.

Aucune décision n'est sortie de la rencontre entre le président guinéen et le chef de file de l'opposition. Alpha condé et Celou Dalein Diallo se sont rencontrés pour discuter de la crise politique en Guinée. L'opposition organise des séries de manifestation depuis mars dernier pour protester contre le calendrier électoral proposé par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

La rencontre entre le président Condé et le chef de file de l'opposition a duré moins d'une heure, et pour cette première rencontre du genre depuis plus de deux ans, les deuyx hommes n'ont pris aucune décision sur les points qui les divisent. L'opposition rejette le chronogramme électoral proposé par la CENI, c'est ce que le président de l'Union des Forces démocratique de Guinée (UFDG) a répété au président Guinéen.

Le chef de l'Etat guinéen promet une nouvelle rencontre avec le chef de file de l'opposition mais sans en fixer la date. Le porte-parole de la présidence M. Kiridi Bangoura indique qu'il s'agit de rencontres pour amorcer le dialogue en vue d'aller à des élections crédibles.

Cette rencontre était attendue par bon nombre de Guinéens qui espèrent qu'elle va décrisper la situation politique, même si une partie de l'opposition disait ne pas se reconnaître dans la démarche de Celou Dalein Diallo. Ces dernières semaines l'opposition a multiplié les manifestations pour dénoncer le calendrier électoral.


Rfi.fr

Jeudi 21 Mai 2015 - 09:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter