Guinée : un consensus politique trouvé

En Guinée, les représentants du pouvoir et ceux de l'opposition acordent leurs violons sur plusieurs points.



Le Président guinéen Alpha Condé et le chef de l'opposition Cellou Dalein Diallo
Le Président guinéen Alpha Condé et le chef de l'opposition Cellou Dalein Diallo

Sur la dizaine de points à l'ordre du jour à l'ouverture du dialogue en juin dernier, 3 sujets divisaient encore mouvance au pouvoir et opposition parmi lesquels la recomposition de la Commission Electorale Nationale Indepndante CENI et la nomination des délégations spéciales pour faire office de maire.

Juste après la signature du compromis, l'opposant Sydia Touré président de l'Union des Forces républicaines a indiqué à notre correspondante Makeme Bamba, qu'il a été décidé, la reprise de 128 communes qui vont être réparties sur la base des élections législatives de 2013 dans sa partie proportionnelle, l'entrée au sein de la CENI de deux commissaires issues de l'opposition et s'agissant du fichier électoral, dit-il un comité de suivi a été mis en place pour extirper tous les cas litigieux.

Il a également été convenu que les nouveaux conseillers municipaux soient nommés avant le 2 septembre.

Cet accord pourrait aider à apaiser le climat politique a déclaré le chef de fil de l'opposition. Cellou dalein Diallo qui a invité le gouvernement à l'application de cet accord.

Le représentant de la mouvance Saran mady Touré, lui, a demandé à tous les acteurs de perpétuer ce genre de rencontre pour aplanir les divergences.

Selon Touré, il revient aux Guinéens de régler leurs problémes.


BBC Afrique

Vendredi 21 Août 2015 - 12:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter