HCCT – Khalifa Sall accuse: «Quand le pouvoir compte sur l’argent pour détourner les électeurs»



La campagne électorale pour le scrutin du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) démarre par ces accusations. Sous la houlette de Khalifa Sall, «And Taxawu Dakar» parle «de vaste entreprise de pression, d’achat de conscience et de tentatives de corruption de conseillers municipaux orchestrée par le Palais présidentiel et relayée par d’obscures officines au service du régime».

Forts de ce fait, le maire de Dakar et ses alliés invitent les victimes d’une «telle escroquerie» à «dénoncer publiquement ces pratiques mafieuses pour démasquer ces imposteurs qui comptent sur l’argent pour détourner le vote des conseillers».

«And Taxawu Dakar» d’avertir que «ces tentatives sont vouées à l’échec». «Tant il est vrai que le pouvoir de l’argent ne saurait détourner les électeurs de leurs convictions. Le régime en place devrait s’y résoudre et utiliser l’argent du contribuable pour apporter des solutions aux problèmes de soudure dans le monde rural, de coupures d’eau, d’électricité et d’inondations qui, malheureusement, rythment le quotidien de nos concitoyens». 

Prévenant qu’ils prendront «toutes les dispositions nécessaires pour protéger le vote et encadrer leur victoire plus que certaine», Khalifa Sall et Cie invitent toutefois les électeurs à «défendre, comme par le passé, leur idéal commun de servir Dakar et ses populations». 
 


Lundi 29 Août 2016 - 09:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter