HCCT à Dakar : 50% de taux participation à la mi-journée

Le taux de participation au scrutin du Haut conseil des collectivités territoriales s'élevait ce dimanche à 14h à 50%, dans les quatre centres de vote de Rufisque, Guédiawaye, Pikine et Dakar, selon les chiffres annoncés par le Président de la Commission électorale nationale autonome (CENA), Doudou Ndir.



HCCT à Dakar : 50% de taux participation à la mi-journée
Un tour effectué dans les différents centres de la région de Dakar a permis au président de la CENA de jauger l’organisation et le déroulement du vote « Sur le taux de participation dans les quatre centres, on a noté un taux de 50% a été enregistré. A Dakar, le taux va en évolution vers la hausse et à la fin de la journée l’ensemble des élus locaux concernés voteront’’, a-t-il dit.
 
Le Président de la Commission électorale nationale autonome (CENA), Doudou Ndir s’exprimait au terme de sa visite d’inspection au niveau des trois bureaux de vote du centre Mame Adja Yacine Diagne qui comptabilise1097 inscrits. Auparavant, M. Ndir a visité les centres de Rufisque, Guédiawaye et Pikine.
 
De l’avis de Doudou Ndir « C’est un exercice auquel je sacrifie chaque fois qu’il y a une consultation nationale qui appelle les sénégalais à se prononcer sur des enjeux électoraux qui polarisent des acteurs politiques et la population », a-t-il dit.
 
Selon le président de la CENA, après ce tour au niveau des quatre centres pour prendre la mesure, le bilan général est une satisfaction et une participation massive qui n’a pas laissé en marge les femmes.
 
A l’en croire « Dans tous les quatre départements, il y a un intérêt manifestement à la consultation pour ces élections. Nous avons constaté cela à Rufisque où les conseillers départementaux votent exceptionnellement avec les conseillers municipaux à la différence des autres centres où seuls les conseillers municipaux doivent voter », a-t-il expliqué.
 
Pour ce qui est du déroulement il a confié que « Tout se passe bien pour le moment et je n’ai enregistré aucune perturbation. Il faut envisager un lundi serein », a-t-il soutenu, soulignant la présence de différents maires du département de Dakar qui sont venus remplir leur devoir de citoyen.
 
S’agissant des difficultés, Doudou Ndir précise que les quelques faits enregistrés portent sur deux ou trois cas sur une population constituée de milliers d’électeurs.
 
Les électeurs qui doivent voter à Dakar au centre Mame Adja Yacine Diagne se sont pleins du manque d’espace. Sur cette question, le président de la CENA signale que se sont les organisateurs du scrutin qui choisissent le lieu de vote. 
 
« Je ne sais pas pourquoi le choix de cette école mais dans les autres départements les centres choisis sont très larges », a-t-il dit.
 

Khadim FALL

Dimanche 4 Septembre 2016 - 16:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter