HCR: "On ne peut pas encore parler de flux de réfugiés gambiens au Sénégal"

Les réfugiés gambiens continuent de franchir les frontières sénégalaises. Cependant, ils n’ont pas encore atteint un taux inquiétant, a déclaré la porte-parole du Haut conseil des réfugiés qui soutient qu’on ne peut pas encore parler «de flux».



HCR: "On ne peut pas encore parler de flux de réfugiés gambiens au Sénégal"
«Depuis une dizaine de jours, on a constaté qu’il y a quelques milliers de personnes qui sont passées de la Gambie vers le Sénégal. Ces personnes nous disent qu’elles passent pour des mesures de précautions, la plupart sont des enfants accompagnés de leurs parents », a déclaré la porte-parole du Haut conseil des réfugiés qui se prononçait au micro de la Sud fm.

Sur la peur d’une déferlante de réfugiés gambiens au Sénégal,  Hélène Caux tient à rassurer car, déclare-t-elle, «il n’y a pas de flux massifs. Ce qui se passe, c’est simplement des gens qui, au regard de l’impasse politique qui règne depuis quelque semaines en Gambie ont décidé de prendre leurs précautions».

Néanmoins, informe-t-elle, « C’est difficile de donner un chiffre, on travaille avec les autorités sénégalaises pour essayer de donner les chiffres exactes, il y a quelques milliers qui ont transité vers les régions de Ziguinchor et Sédhiou, on a aussi plus 1000 personnes qui seront arrivées dans la région de Kaolack, à Karang. Ces chiffres restent pour le moment modestes».

N’empêche, la responsable du Hcr affirme que plusieurs missions ont déjà été envoyées dans les régions de Kaolack et Ziguinchor, «au cas où il y aurait plus d’afflux». 

Ousmane Demba Kane

Mardi 17 Janvier 2017 - 11:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter