Habré souffrant «d’une demi-paralysie», sa «vraie» défense interpelle Amnesty international



Bien qu’ayant boudé la salle 4 du Palais de Justice de Dakar. Ce, depuis le démarrage du procès d’Hissein Habré en juillet, la défense de l’ancien président Tchadien surveille de très près ce qui se passe à l’audience. Aux premières loges, Me François Serres qui se proclame de la « vraie défense » d’Habré, dénonce «une fois de plus les violations graves des droits (de l’accusé) concernant le fait qu’il est amené de force en cachette tous les matins avec une brutalité qui a amené une demi-paralysie de sa main droite ».
 
«On est toujours dans la stratégie de défense qui consiste à refuser de comparaître, a refusé d’une assistance et malheureusement, on a dénoncé la complicité des avocats commis d’office puisque le président Habré refuse que sa défense, sa vraie défense comparaisse. Mais on a assisté à plusieurs faits importants, le fait qu’aucune exception de nullités ne soit soulevée. Ces avocats d’office ne prennent pas la moindre occasion de dénoncer le président Déby et la plainte qui a été déposée contre lui, le fait qu’aucun témoin à charge ou à décharge n’a été cité à comparaître… », tonne la robe noire qui parle de « machination » sur les ondes de Walf fm.
 
 
Dès lors, le conseil d’Hissein Habré interpelle Amnesty international qui est, dit-il: «une organisation des droits de l’homme qui devrait dénoncer ces pratiques et qui ne le fait pas ».  


Lundi 14 Septembre 2015 - 16:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter