Hackathon : la chance des jeunes développeurs

Les jeunes développeurs sont de plus présents sur l’environnement des Tic au Sénégal. Et leurs trouvailles émerveillent malgré leur jeune âge. C’est ce qu’a montré le Hackathon, qui est un concours organisé par Microsoft et ses partenaires.



Hackathon : la chance des jeunes développeurs
Le monde de logiciels et d’applications enchantent les jeunes. C’est ce qui est sorti du concours Hackathon Dakar organisé par Microsoft et orange et qui a été remporté par un jeune de 20 ans. Le lauréat, Laurel Oronce Gbenafa est revenu sur l’application Da'karapid bus qui lui a permis de remporter la palme.
 
«Quand je suis venu au Sénégal ce qui m’a frappé en premier ce sont ces petits bus jaunes-bleu (Cars rapides) avec des gens dedans. J’ai trouvé cela intéressant et lors du Hackathon on a décidé de faire un jeu, et on s’est dit pourquoi ne pas faire le truc du car rapide. C’est aussi pour nous, une façon de permettre aux gens de revoir ce qu’ils ont dans leur environnement de tous les jours, permettre à la Diaspora de se rappeler un peu de ce qu’ils voyaient quand ils étaient à Dakar, et pour le reste du monde, à découvrir ce qu’il y a au Sénégal», a-t-il expliqué.

Da’karapid a été accompagné sur le podium par le projet Mr Exam qui se veut une aide pour les élèves en classe de terminale, explique son concepteur, Mohamed Boye. En effet, âgé de 21 ans, M Boye, qui n’est pas développeur déclare avoir eu cette idée car conscient du mal que rencontrent les élèves en classe de terminale, surtout avec les grèves récurrentes. Avec son application, pense-t-il, l’élève, d’un simple clic peut consulter des cours de son choix afin de se perfectionner.
  
Le troisième lauréat est Mamadou Sall qui a conçu l’application Karangué, avec son équipe d’anciens étudiants de l’Ugb qui veulent jouer leur partition dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile : «Lors de notre première visite à la structure de Santé à Saint Louis, on s’est rendu compte qu’il y avait des femmes qui ne respectaient pas les rendez-vous de vaccination de leurs enfants ainsi que leurs visites prénatales et post natales. On s’est dit qu’avec les Tic, on peut aider à changer cela », a expliqué M. Sall.
 
Le Hackathon qui s'est tenu au mois de Mai dernier a vu la participation de 72 candidats. 10 projets ont été retenus et au finish trois d'entre eux ont été primés par Microsoft qui a insisté sur le besoin de vulgariser ces applications qui pourraient rendre d’immenses services aux populations sénégalaises en améliorant leurs conditions de vie.

Ousmane Demba Kane

Mercredi 30 Décembre 2015 - 14:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter