Haïti frappé par un puissant séisme

Un énorme tremblement de terre de magnitude 7 a frappé, mardi 12 janvier 2010, Haïti, non loin de Port-au-Prince, sa capitale surpeuplée, provoquant une « catastrophe majeure » dans le pays le plus pauvre des Amériques, selon les autorités. Plusieurs sources annoncent des centaines de victimes à prévoir.



Haïti frappé par un puissant séisme
La violente secousse, qui a duré plus d'une minute, s'est produite à 16H53 heure locale (21H53 TU), à environ 15 km à l'ouest de Port-au-Prince et l'épicentre du séisme se trouvait à 10 km de profondeur, selon l'Institut géologique américain (USGS). Une alerte au tsunami a aussitôt été émise pour l'ensemble de la région des Antilles.

De nombreuses personnes sont sorties dans les rues après le séisme, et les communications étaient fortement perturbées au sein de l'île et vers l'île.

Le Palais national, qui abrite la présidence d'Haïti, ainsi que plusieurs bâtiments publics se sont effondrés à Port-au-Prince, selon une télévision haïtienne captée par l'internet depuis Washington.

L'ambassadeur d'Haïti aux Etats-Unis a estimé aussitôt qu'il s'agissait d'une « catastrophe majeure » pour le pays le plus pauvre du continent américain.

Le président américain Barack Obama a indiqué dans un communiqué que les Etats-Unis suivaient la situation de près et étaient « prêts à venir à l'aide du peuple d'Haïti ».

La France, elle, se prépare à acheminer une aide d'urgence en Haïti, a annoncé le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner.

Ce puissant tremblement de terre a été suivi de deux fortes répliques. Une première de magnitude 5,9 a frappé à 17H00 locales (22H00 TU), soit sept minutes après, a précisé l'USGS. Une deuxième réplique de 5,5 a été ressentie ensuite à 22H12.

Haïti a déjà été dévasté par une série de catastrophes naturelles, notamment par une série d'ouragans meurtriers en 2008 qui ont fait plus de 800 morts et environ un million de sinistrés.
Séisme à Haiti: le président Obama offre l’aide des Etats-Unis


Haïti frappé par un puissant séisme
Séisme à Haiti: le président Obama offre l’aide des Etats-Unis

Le séisme a fait l’ouverture de tous les journaux télévisés de la soirée. CBS a interviewé l’ambassadeur d'Haïti à Washington, Raymond Alcide Joseph, qui a pu s’entretenir avec Fritz Longchamp, secrétaire général de la présidence ; celui-ci a parlé d’une catastrophe de majeure importance.

Les dégâts matériels sont immenses : à Port-au-Prince, les immeubles, dont un hôpital, se sont effondrés, le Palais national est endommagé, les cabanes dans les bidonvilles se sont écroulées comme un château de cartes.

Valérie Molière, une jeune fille de 15 ans, a déclaré à ABC : « les gens courent dans les rues, il y a beaucoup de blessés, certains le sont gravement. »

Selon le Miami Herald, le président René Préval et son épouse seraient allés chercher refuge dans l’île. Le président Barack Obama a immédiatement adressé les pensées et les prières des Américains aux Haïtiens, et mis à leur disposition l’assistance des Etats-Unis. Le département d’Etat, US-AID et l’armée ont déjà commencé à coordonner leurs activités.

L’ancien président Bill Clinton, en tant que représentant spécial de l’ONU à Haïti, a lui aussi offert l’aide de l’organisation. La Croix Rouge américaine se mobilise également. Tout le monde semble avoir entendu l’appel de l’ambassadeur Joseph qui, en concluant son entretien avec CBS, a déclaré : « Dites bien au monde que nous avons besoin d’aide tout de suite. »

RFI

Mercredi 13 Janvier 2010 - 09:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter